Valeurs de croissance : 10 erreurs fatales à ne pas commettre

Intéressé par les valeurs de croissance ? Vous devez absolument éviter de commettre ces erreurs sous peine de perdre des dizaines de milliers d’euros…

VALEURS DE CROISSANCE

Valeurs de croissance, erreur fatale #1 : Acheter une valeur de croissance sans bénéfices

Qu’est-ce qu’une valeur de croissance ? Ce n’est pas une valeur, comme beaucoup peuvent le prétendre, dont le cours n’en finit pas d’atteindre des sommets.

Une valeur de croissance est pour moi une société dont les bénéfices ne cessent de croître. En l’absence de bénéfices, je n’appelle pas cela une valeur de croissance mais une valeur de spéculation.

Vous pensez qu’elle gagnera de l’argent en 2019…

Vous pensez que le secteur est prometteur…

Vous pensez que la société va découvrir une molécule révolutionnaire en 2023…

Le problème est que vous risquez d’avoir tort.

Un exemple que j’aime beaucoup : GENFIT. Cette entreprise développe des médicaments « destinés à la prévention et au traitement des facteurs de risques liés aux pathologies cardiométaboliques ». Jusque là, rien d’anormal. Le problème avec cette valeur est qu’elle n’a jamais réalisé le moindre bénéfice. D’années en années, les pertes se suivent et s’enchainent.

Voici le graphique de GENFIT de 2006 à 2015 :

Source : zonebourse.com

GENFIT, source : zonebourse.com

En 2006, le cours de bourse était de 15€. 5 ans plus tard, le cours frôlait avec les 1€ (cours de bourse divisé par 15). Début 2015, le cours a atteint les 70€. Tout ça fondé sur des espoirs, car l’entreprise ne produit aucuns bénéfices pour ses actionnaires.

Quand vous doutez, revenez aux fondamentaux : Une valeur de croissance est une valeur qui fait des bénéfices.

Valeurs de croissance, erreur fatale #2 : Accorder trop d’importance aux résultats passés

La croissance des bénéfices d’une entreprise ne suit que rarement un long fleuve tranquille. Des années excellentes et des années médiocres peuvent s’enchainer avant que la valeur « n’explose ».

C’est notamment le cas du secteur automobile, qui a été durement frappé par la crise économique de 2008. Beaucoup d’entreprises de ce secteur ont connu des chutes vertigineuses de leurs bénéfices et de leurs chiffres d’affaires.

Si vous aviez suivi mon conseil de n’acheter que des entreprises qui font des bénéfices, vous n’auriez probablement pas investi dans ce secteur et vous auriez eu tort.

Des entreprises très profitables du secteur automobiles ont connu pour beaucoup un passage à vide, avant de connaitre une nouvelle jeunesse et un retour sur le chemin de la croissance.

C’est par exemple le cas d’une valeur de croissance que j’aime beaucoup : MONTUPET.

Source : boursorama

MONTUPET, source : boursorama

L’année 2009 a été très difficile pour MONTUPET, comme toutes les entreprises du secteur automobile. Si vous aviez enlevé MONTUPET de votre watchlist sous prétexte qu’elle a connu une passe difficile dans sa croissance, vous auriez fait une erreur, la preuve :

Source : boursorama

MONTUPET, source : boursorama

Comme vous le voir ci-dessus, après le retour « à la normal » des bénéfices, le cours de bourse est passé de 4€ à près de 70€.

Nous en arrivons donc au point suivant : Regarder les prévisions.

Valeurs de croissance, erreur fatale #3 : Ne pas accorder assez d’importance aux prévisions

Qui dit valeur de croissance, dit croissance et donc investir sur le long terme. Une valeur de croissance ne l’est que si la croissance dure sur le long terme. D’où l’importance de regarder les résultats passés (je l’ai déjà dit) mais également les prévisions des analystes (à prendre avec des pincettes bien entendu).

Les prévisions sont particulièrement utiles pour savoir si les bénéfices vont continuer à croître dans le futur.

A titre personnel, j’utilise l’outil fourni par zonebourse pour avoir des estimations sur les résultats des années à venir. Voici ci-dessous l’exemple de MONTUPET :

Source : zonebourse

MONTUPET, source : zonebourse

Comme vous pouvez le voir, les analystes prévoient que les bénéfices de MONTUPET vont continuer à croître dans les années à venir : c’est un bon signe.

La croissance d’une entreprise (surtout si elle est explosive) est parfois insoutenable et ne dure que quelques années avant d’arriver à un point de stagnation.

Si vous investissez dans les valeurs de croissance, c’est pour le long terme. Autant savoir si la croissance va se maintenir dans les années à venir avant d’investir.

Valeurs de croissance, erreur fatale #4 : Vouloir faire de l’analyse graphique

Beaucoup de pseudo-investisseurs achètent des actions parce qu’elles ont fait +100% depuis le début de l’année… C’est typiquement le genre de méthode douteuse qui vous fera perdre des dizaines de milliers d’euros.

Comme le dit si bien Warren Buffett (le meilleur investisseur du monde), le marché n’existe pas. Enfin si, il existe à deux moments : quand vous achetez et quand vous vendez. Tout le reste n’est que pure spéculation.

Si vous investissez dans une entreprise parce que sa valeur de marché (= son prix) à doublé, posez-vous la question suivante : la valeur réelle a t-elle également doublé ?

Si les bénéfices ont doublé, ok pas de problèmes, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.

Si les pertes continuent d’être abyssales alors là vous pouvez vous inquiéter. Vous êtes surement en train d’acheter une coquille vide en d’autres termes… Du vent !

Et c’est là tout le danger des valeurs de croissance.

Pensez toujours aux fondamentaux : les bénéfices, les bénéfices, les bénéfices.

Valeurs de croissance, erreur fatale #5 : Acheter LA valeur à la mode

Le risque avec les valeurs de croissance est de vouloir écouter les médias, les amis, les collègues…

Tu connais l’entreprise XX, c’est le moment d’investir !

Je viens d’investir dans l’entreprise YY, elle a d’excellentes perspectives !

Mon expérience me montre que quand l’on entend parler partout d’une valeur, c’est qu’il est déjà trop tard.

Connaissez-vous le réseau social FACEBOOK ? Le cours de bourse était de l’ordre de bourse de 20€ en 2012, il a frôlé, 3 ans plus tard les 100€ (cours de bourse multiplié par 5 en 3 ans). Est-ce pour autant le moment d’investir ? Avec un price earning ratio d’environ 80, la réponse est non !

FACEBOOK, source : zonebourse

FACEBOOK, source : zonebourse

Pendant que les médias vous parlent de FACEBOOK et du secteur des nouvelles technologies, des valeurs peuvent encore être achetés dans des secteurs moins glamour comme les maisons de retraites, la fabrication de cercueil ou bien le recyclage des déchets…

Valeurs de croissance, erreur fatale #6 : Investir après tout le monde

Je vous l’ai dit : ce n’est pas le moment d’investir dans FACEBOOK. La pire erreur que vous puissiez commettre est d’investir à la fin d’une longue période de croissance. Investir dans une entreprise en fin de croissance.

J’ai une astuce à partager avec vous pour savoir si c’est le bon moment (ou pas) d’investir. Quand Warren Buffett investit des milliards dans une entreprise et qu’il le fait savoir, l’action fait toujours un bon le jour de l’annonce.

Les gros fonds de pension américain, pesant des centaines (voire plus) de milliards de dollars, font déplacer les foules. Il suffit qu’un seul investisse et tous les autres suivent.

J’en arrive à mon astuce : regardez toujours la constitution du capital d’une entreprise. Sont-ce les dirigeants qui la possèdent ? Ou bien ce sont plutôt les fonds d’investissements ?

La réponse avec le capital de FACEBOOK :

Source : zonebourse

FACEBOOK, source : zonebourse

Comme vous le voir ci-dessus, la société a de nombreuses participations d’institutionnels (Fidelity, Vanguard, BlackRock, etc…). Si vous investissez maintenant, vous investissez après eux, ce qui est déjà trop tard.

Valeurs de croissance, erreur fatale #7 : Investir dans un secteur ou une activité que vous ne comprenez pas

Je vais reprendre mon exemple de tout à l’heure : GENFIT. Comme je l’ai dit précédemment, cette entreprise développe des médicaments « destinés à la prévention et au traitement des facteurs de risques liés aux pathologies cardiométaboliques ».

Sauf si vous travaillez dans le domaine médical, il y a peu de chances que vous compreniez exactement l’activité de GENFIT.

L’entreprise fabrique des médicaments, ok. Mais quels médicaments ?

Si je vous disais que vous pouviez investir dans une entreprise :

  • Dont vous ne connaissez pas l’activité
  • Qui ne fait aucuns bénéfices

Est-ce que vous accepteriez de confier à cette entreprise une partie de votre argent et d’en devenir co-proprietaire ?

C’est pourtant ce que de nombreux investisseurs ont fait avec GENFIT.

Un conseil si vous ne voulez pas perdre d’argent en bourse : Investissez dans les secteurs et les activités que vous connaissez !

Valeurs de croissance, erreur fatale #8 : Ne pas être sûr d’être en face d’une valeur de croissance

Je l’ai dit : une valeur de croissance est une valeur qui fait des bénéfices et il faut que ces bénéfices croissent.

On entend tout et n’importe quoi sur les valeurs de croissance alors c’est pour cela que je vais préciser ma définition : en dessous de 10% de croissance des bénéfices par an, ce n’est pas une valeur de croissance.

Encore faut-il savoir calculer un taux de croissance, c’est ce que nous allons faire avec VALEO :

Source : boursorama

VALEO, source : boursorama

Sur une période de 4 ans (2010 – 2014), le résultat net est passé de 365 000€ à 562 000€.

La formule est la suivante : ((562 000/365 000)^1/4)-1*100 = 11,39% de croissance annuelle sur une période de 4 ans (d’où le ^1/4, 4 étant le nombre d’années).

Si avec cette formule, vous trouvez un chiffre de l’ordre de 3%, vous n’êtes pas en face d’une valeur de croissance.

Valeurs de croissance, erreur fatale #9 : Ne pas regarder le taux de distribution des dividendes

On dit souvent que les valeurs de croissance s’opposent aux valeurs de rendement et je vais vous expliquer pourquoi. Ces deux types de valeurs ont des objectifs différents :

  • Les valeurs de croissance ont pour but de croître, de se développer
  • Les valeurs de rendement ont pour objectif de verser le dividende le plus élevé possible

Pour verser un dividende, il faut utiliser la trésorerie de l’entreprise. Pour les valeurs de croissance, la trésorerie sert à l’investissement et au développement, le dividende est facultatif.

Vous devez donc toujours regarder la politique concernant les dividendes de la valeur dans laquelle vous avez décidé d’investir :

  • Verse t-elle un dividende régulier ? Si la réponse est non, vous savez qu’elle mise tout sur son développement.
  • Verse t-elle un dividende important ? Quel est le ratio dividende/résultat total ? Les entreprises ont le choix entre verser la totalité de leurs résultat sous forme de dividendes mais également de n’en verser qu’une partie.

La politique de l’entreprise concernant les dividendes est primordiale. Si elle verse un dividende élevé, c’est que ce n’est probablement plus une « véritable » valeur de croissance et qu’elle va rentrer dans une phase de croissance plus faible, voire de stagnation.

Valeurs de croissance, erreur fatale #10 : Acheter trop cher

Simple logique mathématique : Si une action passe de 1€ à 10€, vous multipliez votre investissement par 10€. Si vous l’achetez à 5€, vous ne multiplierez votre investissement que par 2.

Vous devez donc investir le plus tôt possible !

Mais alors, comment savoir si une action est trop chère ?

Peter Lynch, dans son livre Et si vous en saviez assez pour gagner en bourse, conseille de n’investir dans des entreprises que quand le PER est inférieur au taux de croissance des bénéfices. Je l’ai expliqué dans mon article, un PER élevé peut signifier que les attentes sont très élevés.

Recommandation : PER < Taux de croissance des bénéfices

Pour le cas de VALEO, nous avons calculé un taux de croissance de 11,39%. Au-dessus d’un PER de 11,39 l’action se révèle être trop cher. A titre d’information, le PER de VALEO est d’environ 13 au jour de rédaction de cet article (31 août 2015).

Vous voilà prêt à investir dans les valeurs de croissance, une formidable opportunité pour réussir en bourse. A vous de jouer maintenant !

Un commentaire pour “Valeurs de croissance : 10 erreurs fatales à ne pas commettre

  1. Michel de Trading-Attitude dit :

    Bonjour,

    si fondamentalement ces 11 raisons sont valables, pourtant, étudier les graphiques historiques en apprennent autant, plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *