Price Earning Ratio : Tout ce que vous devez savoir avant d’investir

Price Earning Ratio
Dans cet article, je vais vous expliquer tout ce que devez savoir sur le Price Earning Ratio avant d’investir :

[Cet article participe à l’événement inter-blog “Les indicateurs techniques ou financiers les plus puissants” organisé par Ben du blog BourseEnsemble]

Price Earning Ratio : Qu’est-ce que c’est ?

Le Price Earning Ratio, que nous appellerons PER, a été popularisé par Benjamin Graham dans son livre « L’investisseur intelligent ». Le PER, appelé ratio cours/bénéfice en français, est un ratio qui permet de d’évaluer le prix d’une action par rapport à ses bénéfices.

Nous y reviendrons plus tard mais le PER se calcule en divisant le cours de bourse par les bénéfices de l’entreprise. Même si je vous conseille de calculer ce ratio par vous même, de nombreux sites de bourse calculent automatiquement le PER. C’est le cas du site Boursorama, ici nous avons le PER de l’action AXA :

Price Earning Ratio AXA

Axa, source Boursorama le 19 juillet 2015

En 2014, le PER d’AXA était de 11,13. Deux conclusions :

  • La capitalisation boursière d’AXA est 11,13 fois supérieure à ses bénéfices
  • Il faudra 11,13 années pour que les dividendes remboursent le coût d’achat de l’action si :
    • Les bénéfices restent constants sur 11,13 ans
    • Les bénéfices des 11,13 prochaines années étaient intégralement reversés aux actionnaires

Le PER peut donc servir de « taux de rendement implicite » (Résultat / Cours de bourse). Un PER de 11,13 correspond à un rendement de 1/11,13*100 = 8,98%.

Le rendement 2014 donné par Boursorama (4,13%) est le rendement réel de l’action : Dividendes versés / Cours de bourse. Axa ne verse pas la totalité de ses bénéfices en dividendes d’où la différence.

Pour que ce taux de rendement implicite soit supérieur à 10%, il faut tout simplement que le PER soit inférieur à 10.

Price Earning Ratio positif : interprétation

Il y a autant de PER qu’il y a d’actions. Vous trouverez des actions dont le PER est aux alentours de 10, comme AXA. Mais également des PER bien plus élevés, comme par exemple l’action Pharmacyclics dont le PER est actuellement de 284,59 en date du 19 juillet 2015.

Vous êtes probablement en train de vous dire que l’action AXA est sous-évaluée et que l’action Pharmacyclics largement sur-évaluée. Et bien détrompez-vous car il existe deux méthodes pour interpréter un PER positif, les voici :

Interprétation du PER selon la « valeur » de l’action

Selon interprétation « valeur », plus le PER est faible et plus l’action est bonne à acheter : C’est une bonne affaire.

PER < 10L’action est sous-évaluée, c’est le moment de l’acheter.
PER de 10 à 15L’action est à son juste prix, il faut attendre que le prix baisse pour l’acheter.
PER > 15L’action est surévaluée.

Interprétation du PER selon l’ « espérance » du bénéfice

Selon l’interprétation « espérance », plus le PER est élevé et plus les espérances de gains pour le futur sont élevées. L’explication est simple, si le PER est de 50 une année et que les bénéfices doublent l’année suivante, le PER est divisé par deux. Les bénéfices doublent encore l’année d’après, le PER est encore divisé par deux.

PER < 10La société connait une croissance faible ou nulle, son activité est peut-être en déclin.
PER de 10 à 25La société connaitre une croissance moyenne.
PER > 25Les profits attendus dans le futur sont très élevés !

La question à se poser est la suivante :

  • Faut-il mieux acheter des actions dont le PER est faible mais dont la croissance des bénéfices est faible voire nulle (c’est le cas d’AXA) ?
  • Ou faut-il mieux acheter des actions dont le PER est très élevé mais les bénéfices attendus dans les années à venir sont très élevés (c’est le cas de Pharmacyclics) ?

La réponse est pourtant simple : Il faut acheter des actions dont le PER est faible mais dont la croissance des bénéfices attendus dans le futur est très élevé.

Price Earning Ratio négatif : interprétation

Je n’ai, jusqu’à présent, parlé uniquement de PER positif, mais sachez qu’un PER peut également être négatif ! Pour rappel, le PER est le ratio cours/bénéfice. Un cours de bourse ne pouvant pas être négatif, un PER négatif signifie systématiquement que les bénéfices de l’entreprise sont négatifs, on appelle cela des pertes.

Si vous lisez cet article et que vous débutez en bourse, mon conseil est le suivant : N’achetez jamais d’actions de sociétés dont les bénéfices sont nuls. En achetant des actions, vous investissez dans une entreprise. Vous devenez copropriétaire de ses dettes, des ses pertes, etc… Et si la situation ne s’améliore pas, vous pouvez perdre beaucoup d’argent.

L’un des exemples les plus médiatiques est « Eurotunnel » qui a donné beaucoup de sueurs froides à ses actionnaires.

Calcul du Price Earning Ratio : méthode #1

Même si de nombreux sites calculent automatiquement le PER, je vous conseille de toujours calculer le PER d’une action vous même avant de prendre une décision d’investissement :

  • Les chiffres utilisés dans le calcul peuvent ne pas être à jour
  • Cela vous permettra de comprendre le fonctionnement de ce ratio
  • Le résultat que vous trouverez sera souvent différent des chiffres trouvés sur internet !

La premier méthode de calcul du PER consiste à divisant la capitalisation boursière par le résultat net.

Pour cela, nous allons prendre l’exemple de l’entreprise LVMH et nous utiliserons les données à disposition sur le site Boursorama.

Capitalisation boursière = Nombre d’actions * Cours de bourse

Price Earning Ratio LVMH

LVMH, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Le cours de bourse de l’entreprise LVMH est, au jour de rédaction de cet article (19 juillet 2015) de 166,95€.

Capitalisation boursière = 507 937 349 * 166,95 = 84 800 140 415,50€

Price Earning Ratio LVMH2

LVMH, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Résultat 2014 : 6 105 000 000€

PER = Capitalisation boursière / Résultat 2014

Price Earning Ratio de LMVH = 84 800 140 415,50€ / 6 105 000 000€ = 13,89

Price Earning Ratio LVMH3

LVMH, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Comme vous pouvez le voir, ci-dessus, le PER calculé par boursorama (25,81) et qui n’est pas à jour du dernier cours de bourse est presque le double de celui que je viens de calculer ! J’espère vous avoir convaincu de toujours calculer vous même le PER d’une action.

Nous allons maintenant voir une deuxième méthode pour calculer le PER :

Calcul du Price Earning Ratio : méthode #2

La deuxième méthode consiste à diviser le cours d’une action par le bénéfice net par action.

Pour cela, nous allons prendre l’exemple de l’entreprise SANOFI et nous utiliserons les données à disposition sur le site Boursorama.

Price Earning Ratio SANOFI

Sanofi, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Le cours de bourse de l’entreprise SANOFI est, au jours de rédaction de cet article, de 99,06€.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le bénéfice net par action (BNA) est déjà calculé par Boursorama, tout comme le PER, mais pour les raisons que je vous ai expliqué ci-dessus, nous allons calculé le BNA nous-même.

Price Earning Ratio SANOFI2

Sanofi, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Le BNA se calcule de la manière suivante :

Bénéfice net par actions = Bénéfice / nombre d’actions

Les chiffres clés 2014 de Sanofi n’étant pas encore disponible sur le site de Boursorama, je suis allé les prendre sur le site Zonebourse.

Price Earning Ratio SANOFI5

Sanofi, source Zonebourse, le 19 juillet 2015

Le résultat 2014 de SANOFI est de 4 390 000 000€.

Price Earning Ratio SANOFI4

Sanofi, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Le nombre d’actions de SANOFI est de 1 311 023 825.

Pour rappel BNA = Bénéfices 2014 / Nombre d’actions

BNA = 4 390 000 000 / 1 311 023 825 = 3,35€

Pour rappel PER = Cours de bourse / BNA

PER = 99,06€ / 3,35€ = 29,57

Calcul du Price Earning Ratio : ma méthode personnelle

Les deux méthodes que je viens de vous présenter ont exactement le même défaut : Le PER est calculé à partir du résultat du dernier exercice. Le PER est donc faussé si les bénéfices d’une entreprise varient fortement d’une année à l’autre.

C’est par exemple le cas de la banque Crédit agricole :

Price Earning Ratio Crédit Agricole

Crédit Agricole, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l’année 2014 a été bonne mais 2011 et surtout 2012 beaucoup moins. Vous pourriez faire la moyenne des résultats de 5 dernières années mais l’année 2010 est-elle aussi important que l’année 2015 ? Je ne crois pas.

C’est pour cette raison que j’ai développé une méthode basée sur les coefficients : Les bénéfices de 2014 ont un coefficient de 5, les bénéfices de 2013 un coefficient de 4, etc…

En pratique, cela donne :

Bénéfices 2014 :2 756 000 000€Coefficient = 52 756 000 000 * 5 = 13 780 000 000€
Bénéfices 2013 :2 881 000 000€Coefficient = 411 524 000 000€
Bénéfices 2012 :-6 513 000 000€Coefficient = 3-19 539 000 000€
Bénéfices 2011 :-1 198 000 000€Coefficient = 2-2 396 000 000€
Bénéfices 2010 :1 752 000 000€Coefficient = 11 752 000 000€
TOTAL = 5 121 000 000€

Pour finir, je divise le total par le total des coefficients (5+4+3+2+1 = 15).

5 121 000 000 / 15 = 341 400 000€

Cela nous donne un résultat « ajusté » de 341 400 000€. Le résultat 2014 est, quant à lui, de 2 756 000 000€. Le résultat 2014 est fois plus élevé que le résultat ajusté !

Pourquoi ? Tout simplement parce que les bénéfices du Crédit agricole ne sont pas stables. L’année 2012 a été particulièrement catastrophique. Doit-on la prendre en compte dans le calcul du PER ? Je pense que oui car le Crédit Agricole n’est pas à l’abri de mauvaises années dans le futur.

Nous allons maintenant calculer le PER « ajusté » et le PER « 2014 ». Le cours de bourse du Crédit Agricole est de 14,215€ en date du 19 juillet 2015.

Capitalisation boursière du Crédit agricole = 14,215€ *2 638 743 877 = 37 509 744 211,60€

Pour rappel PER = Capitalisation boursière / Résultat

PER « ajusté » = 37 509 744 211,60 / 341 400 000 = 109,87

PER « 2014 » = 37 509 744 211,60 / 2 756 000 000 = 13,61

Comme vous pouvez le remarquer, le PER « ajusté » est beaucoup plus élevé que le PER « 2014 » car toutes les années n’ont pas été aussi bonnes que l’année 2014.

Alors :

  • Faut-il prendre en compte uniquement la dernière année ?
  • Faut-il prendre en compte les résultats des 5 derniers années (ou plus) ?

La question reste entière et je vous conseille de calculer les deux PER. Peu-importe la méthode, la technique reste la même : On calcule le PER en fonction des bénéfices passés. Mais les bénéfices des années à venir ne sont-ils pas les plus intéressants ? C’est là qu’intervient le PER « projeté » :

Calcul du Price Earning Ratio projeté

Le PER consiste, non plus à calculer le PER en fonction des résultats passés, mais à calculer le PER en fonction des prévisions des années à venir. Bien entendu, les estimations restent à prendre avec des pincettes et donc le PER projeté aussi mais cela reste un ratio intéressant à calculer.

Pour pouvoir comparer avec la méthode précédente, nous resterons sur le cas du Crédit agricole :

Pour cela, j’utiliserais les prévisions fournies par le site Zonebourse.

Price Earning Ratio Crédit Agricole1

Crédit Agricole, source Zonebourse, le 19 juillet 2015

Comme précédemment, nous calculerons le PER projeté 2015 et le PER projeté « ajusté » :

Calcul du PER projeté 2015

Pour cela, nous avons uniquement besoin de diviser la capitalisation boursière par le résultat net estimé de 2015 : 3 137 000 000€.

PER projeté 2015 = 37 509 744 211,60 / 3 137 000 000 = 11,96

Calcul du PER projeté « ajusté »

Pour le calcul du PER projeté ajusté, nous allons déterminer le résultat net estimé ajusté. Comme précédemment, nous attribuerons des coefficients aux bénéfices estimés. L’année 2015, qui est déjà bien entamée et qui est la plus proche de nous aura un coefficient de 3, 2016 de 2 et 2017 de 1.

Bénéfices 2015 :3 137 000 000€Coefficient = 39 411 000 000€
Bénéfices 2016 :3 833 000 000€Coefficient = 27 666 000 000€
Bénéfices 2017 :4 252 000 000€Coefficient = 14 252 000 000€

TOTAL =

21 329 000 000€

Pour finir, il faut diviser le total par le total des coefficients (3+2+1 = 6).

21 329 000 000 / 6 = 3 554 833 333€

Cela nous donne un résultat « ajusté » de 3 554 833 333€. Le résultat estimé 2015 est, quant à lui, de 3 137 000 000€. L’écart est plutôt faible et le PER sera sensiblement le même.

PER projeté ajusté = 37 509 744 211,60 / 3 554 833 333 = 10,55

Synthèse des 4 PER calculés pour le Crédit Agricole :

PER ajusté
109,87
PER 2014
13,61
PER estimé 201511,96
PER estimé ajusté10,55

Vous noterez que moins on prend en compte les bénéfices passés (PER ajusté, PER 2014) et plus on prend en compte les bénéfices futurs (PER estimé) et plus le PER diminue. Cela s’explique par le fait que les bénéfices futurs du Crédit Agricole sont importants.

Lequel devez-vous prendre en compte ? Surement un peu des quatre. Le PER ajusté est intéressant parce qu’il diffère des autres. Le Crédit agricole a connu, dans un passé proche, une année catastrophique. Vous devez savoir qu’il y a un risque pour les années à venir.

Si les quatre PER se tiennent dans un mouchoir de poche, alors vous pouvez simplement faire la moyenne des quatre PER trouvé et en tirant les conclusions appropriés : Est-ce que vous investissez ? Ou pas.

Price Earning Ratio et secteur d’activité

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, le PER traduit les espérances de gains dans le futur. Dans certains secteurs les espérances de gains sont plus élevés que d’autres. Nous en arrivons donc à la conclusion suivante : Toutes les entreprises d’un même secteur tendent vers le même PER.

Je m’explique : Dans le secteur de la banque et de l’assurance, les espérances de croissance sont plutôt faibles. Les PER dans ces secteurs sont logiquement faibles. Dans d’autres secteurs, les espérances de gains sont beaucoup plus élevés (et les PER aussi) : Nouvelles technologies, énergies renouvelables, biotechnologique, etc…

Il est donc très intéressant de comparer le PER d’une entreprise avec le PER de tous ses concurrents directs :

  • Un PER de 10 dans un secteur où tous les PER sont de 15 est intéressant.
  • Un PER de 15 dans un secteur où tous les PER sont de 10 l’est beaucoup moins.

Le site Zonebourse propose une liste de tous les concurrents d’une entreprise :

Source Zonebourse

Source Zonebourse

Cliquez sur le sous-secteur cherché et vous êtes ensuite libre de classer toutes les sociétés. Ici nous sélectionnerons uniquement les entreprises françaises du secteur « Banques – NCA » :

Source Zonebourse

Source Zonebourse

Pour le Crédit agricole, il serait intéressant de calculer le PER de BNP Paribas et le PER de la Société Générale qui sont ses deux principaux concurrents. En date du 19 juillet, le PER 2015 de BNP Paribas est de 10,93, celui de la Société Générale de 10,78. Nous l’avons calculé précédemment, le PER du Crédit Agricole est de 11,96, ce qui en fait l’action la plus chère des trois.

Evolution du Price Earning Ratio dans le temps

Deuxième remarque : Sur le long terme, le PER tend à toujours rester le même. Pour illustrer cela, prenons l’exemple de la société L’Oréal.

Voici l’évolution du cours de bourse de L’Oréal sur 5 ans :

Price Earning Ratio L'oréal2

L’Oréal, source Morningstar, le 19 juillet 2015

Et maintenant le détail du Bénéfice Net par Actions sur la période (pour rappel : PER = cours de bourse/BNA)

Price Earning Ratio L'oréal

L’Oréal, source Morningstar, le 19 juillet 2015

20102011201220132014
Cours de bourse moyen75€80€90€120€125€
BNA3,824,114,794,958,51
PER75/3,82 = 19,6319,4618,7924,2414,69

De 2010 à 2014, le PER moyen est de 19,36 :

  • Si le PER actuel de l’action L’Oréal est inférieur à ce chiffre, alors vous faites une bonne affaire,
  • Si le PER actuel est supérieur à 19,36 alors abstenez-vous.

Price Earning Ratio et croissance de l’entreprise

Comme je l’ai expliqué précédemment, le PER tient compte des bénéfices futurs attendus. Pour L’Oréal, le cours de bourse a commencé à augmenter en 2012/2013 alors que les bénéfices n’ont vraiment explosé qu’en 2014.

Peter Lynch, investisseur américain, conseille d’acheter des actions dont le PER < taux de croissance des bénéfices.

  • Un PER de 20 peut être bon, si le taux de croissance des bénéfices est de 30% par an
  • Un PER de 10 peut être mauvais, si le taux de croissance des bénéfices est de 2% par an

Le Price Earning Growth, complément du Price Earning Ratio

Le PEG se calcule en divisant le PER par le taux de croissance du bénéfice par action.
PEG = PER / taux de croissance BNA
Interprétation du PEG :
  • Si le PEG > 1, on considère que la valeur est chère.
  • Si le PEG < 1, on considère un potentiel de hausse probable du cours car le taux de croissance attendu des bénéfices est supérieur au PER.

Nous en arrivons donc à la partie suivante : Comment déterminer un objectif de cours en fonction du PER souhaité.

Déterminer un objectif de cours de bourse avec le Price Earning Ratio

Imaginons que vous vouliez acheter des actions Danone à un PER de 15. Quel serait votre objectif de cours de bourse ?

Pour rappel : PER = Cours de bourse / BNA

En modifiant légèrement l’équation, cela donne :

PER * BNA = Cours de bourse cible

Price Earning Ratio Danone

Danone, source Boursorama, le 19 juillet 2015

Pour l’exemple, nous prendrons le BNA de 2015 et un objectif de PER de 15 :

2,94 * 15 = 44,1€

En date du 19 juillet 2015, le cours de bourse est de 62,39€. Vous allez devoir attendre que le cours baisse si vous voulez acheter l’action Danone avec un PER de 15.

Les limites du Price Earning Ratio

Pour conclure, je dirais que le PER est un formidable outil pour évaluer le prix d’une action. Cependant, le PER n’est pas un ratio parfait.

Tout d’abord, le PER ne s’utilise que dans le cas d’entreprises bénéficiaires. Inutile d’essayer de le calculer avec une entreprise qui fait des pertes et c’est malheureusement le cas de beaucoup d’entreprises.

Le PER se calcule à partir des bénéfices et uniquement des bénéfices. Une entreprise peut être très endettée, ne plus avoir de trésorerie, etc… Et avoir un PER alléchant.

Enfin, certaines actions connaissent des PER totalement ahurissants, du fait des espérances de croissance très élevés. Investir dans une action dont le PER est de 250 fera peut-être de vous un millionnaire dans 10 ans. Au contraire, certaines actions dont le PER est très faible vous feront perdre de l’argent.

Le Price Earning Ratio reste un outil indispensable dans la mallette de l’investisseur… A vous de l’utiliser à bon escient !

Cet article participe à l’événement inter-blog “Les indicateurs techniques ou financiers les plus puissants” organisé par Ben du blog BourseEnsemble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *