Le guide ultime des ordres de bourse

Même si, comme moi, vous investissez sur le long terme, maîtriser les ordres de bourse permet d’acheter et de vendre au meilleur prix. Une différence de 1% sera toujours une différence de 1% au moment de vendre son action et d’encaisser sa plus-value !

Le guide ultime des ordres de bourse

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais vous expliquer le fonctionnement des marchés en prenant le CAC40 en exemple. Il est possible de passer des ordres de bourse et d’acheter des actions du CAC40 à n’importe quel moment, seulement votre ordre ne sera exécuté qu’aux horaires d’ouverture et de fermeture du CAC40, à savoir entre 9h et 17h30.

En dehors de cette période, votre ordre ne pourra pas être exécuté et sera donc « en attente ».

Les ordres de bourse : Le carnet d’ordre

Le carnet d’ordre sert à récapituler tous les ordres en attente et non exécuté. S’ils ne sont pas exécutés, c’est que l’offre ne rencontre pas la demande.

Les vendeurs veulent vendre trop cher.

Les acheteurs ne veulent pas acheter assez cher.

Voici comment se présente un carnet d’ordre :ordre de bourse

La partie de gauche (en vert) représente les acheteurs qui sont le plus prêt à monter leur prix et la partie de droite (en rouge) celle des vendeurs qui sont le plus prêts à baisser leur prix.

Si plusieurs acheteurs veulent acheter au même prix, leurs ordres sont additionnés et leurs quantités d’actions demandées aussi, d’où la colonne « ordre » et « quantité d’actions »

Les carnets d’ordre n’affichent pas tous les ordres et se limitent en général à 10 ordres d’achat. Le carnet d’ordre permet cependant d’identifier une tendance court terme : Y a-t-il plus de vendeurs ou d’acheteurs ?

Quelles informations a-t-on besoin pour passer un ordre de bourse ?

Quelles informations doivent-être contenues dans un ordre de Bourse ?

  • Le sens de l’opération : un achat ou une vente
  • Le nom de la valeur et/ou le code ISIN/Code Mnémonique
  • La nature du titre : une action, un warrant, une obligation, etc…
  • La quantité de titres
  • Le type d’ordre
  • Le mode de règlement (SRD ou comptant)
  • La validité de l’ordre (au jour ou à une date déterminée pouvant aller jusqu’à un an)

1. Les ordres de bourse : Les ordres simples

Les ordres simples sont les ordres les plus couramment utilisés, ils sont au nombre de trois :

1.1 Les ordres de bourse : L’ordre au marché

L’ordre au marché permet de passer un ordre sans condition de prix. Si vous êtes acheteur, vous achèterez au meilleur vendeur (celui qui se trouve tout en haut du carnet d’ordre), si vous êtes vendeur, vous vendrez au meilleur acheteur (celui qui se trouve tout en haut du carnet d’ordre).

Un exemple avec le carnet d’ordre de l’action TOTAL au 11/04/2015 :

ordre de bourse exemple

Si vous êtes acheteur, votre cours de marché sera exécuté à 48,535€.

Si vous êtes vendeurs, votre cours de marché sera exécuté à 48,515€.

A noter que su l’exemple ci-dessus, il y a beaucoup plus d’acheteurs (93 832 actions demandées) que de vendeurs (12 692 actions à vendre).

1.2 Les ordres de bourse : L’ordre à cours limité

L’ordre à cours limité permet de passer un ordre avec une condition de prix, par exemple, vendre avec un prix minimum de 20€.

Contrairement à l’ordre au marché, votre ordre peut être exécuté partiellement, c’est-à-dire que seule une partie de vos actions sont achetées/vendues.

2. Les ordres de bourse : Les ordres complexes

Les ordres complexes sont une sous-catégorie des ordres simples, ce sont en fait des ordres simples avec de petites particularités techniques.

2.1 Les ordres de bourse : L’ordre à seuil de déclenchement

L’ordre à seuil de déclenchement est en fait un ordre au marché qui se déclenche à partir d’un certain prix.

Exemple : Si le cours de bourse passe au-dessus de 20€ alors j’achète au marché.

2.2 Les ordres de bourse : L’ordre à plage de déclenchement

L’ordre à plage de déclenchement est un mélange entre l’ordre à cours limité et l’ordre à seuil de déclenchement. Une fois un seuil atteint, vous vendez/achetez mais avec une condition de prix.

2.3 Les ordres de bourse : L’ordre suiveur

L’ordre suiveur repose sur le même principe qu’un ordre à seuil de déclenchement à la différence que l’on saisira est un pourcentage de variation et non un seuil en euros.

Par exemple, vendre si l’action perd 2% en moins de 5 minutes. Le seuil de déclenchement est donc recalculé en continue.

3. Les ordres de bourse : Les ordres tactiques

Les ordres tactiques sont des ordres stratégiques qui associent différentes combinaisons d’ordres simples. Ils offrent la possibilité de déterminer des stratégies d’investissement et de fixer au mieux des objectifs.

L’avantage de ces ordres réside dans le fait qu’ils permettent de déterminer un scénario d’investissement en se fixant des objectifs au départ.

3.1 Les ordres de bourse : L’ordre séquence

L’ordre séquence consiste à passer deux ordres de sens opposés, appelés « pattes d’ordres ».

Par exemple, vous passez un ordre d’achat pour une quantité de 50 titres et limité à 40 € puis un ordre de vente à seuil de déclenchement à partir de 30 €.

La première patte sera donc un ordre d’achat limité à 40 € et la seconde patte un ordre de vente à partir de 30 €.

3.2 Les ordres de bourse : L’ordre alternatif

L’ordre alternatif consiste à passer deux ordres de même sens, par exemple deux ordres de vente.

Exemple : Vous détenez 50 titres à 40€. Vous passez un ordre de vente limité à 50€ et un ordre de vente à seuil de déclenchement à 30€.

La première patte sera donc un ordre de vente limité à 50 € et la seconde patte un ordre de vente à partir de 30 €.

3.3 Les ordres de bourse : L’ordre triple

L’ordre triple constitue un scénario combinant un « ordre tactique séquence » et un « ordre tactique alternatif ». Selon votre stratégie, vous pourrez passer un ordre d’achat puis deux ordres de vente ou un ordre de vente puis deux ordres d’achat (vente à découvert).

La transmission sur le marché de la deuxième patte et de la troisième patte dépend obligatoirement de l’exécution de la première patte. L’exécution de l’une des deux pattes entraîne obligatoirement l’annulation de la troisième patte.

Exemple :

Vous désirez acheter 100 actions qui cotent 50 euros. Vous fixez un ordre d’achat à cours limité à 50 euros. Vous souhaitez, si cet ordre est exécuté revendre les actions suivant deux hypothèses :

  • à cours limité si l’action atteint les 60 euros ;
  • à seuil de déclenchement à 40 euros pour limiter la moins-value.

Vous avez donc besoin de passer un « ordre triple ».

4 comments on “Le guide ultime des ordres de bourse

  1. dalibard marius dit :

    Bonjour Nicolas,
    tout d’abord merci beaucoup pour tous ces conseils, très clairs et très utiles, ils m’ont énormément aidés.
    J’avais une question au niveau des plus-valus relatifs à la bourses, sont-ils imposable en sachant que je fais ça à titre privée?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement.

  2. legaz JM dit :

    bonjour Nicolas,

    Dans une précédente vidéo tu parles de trois courtiers. De Giro – Bourse direct- Binck et je souhaiterais prendre un exemple au lieu d’une question.
    Si je travaille avec DeGiro : j’achète 20 actions et je vends 20 actions, quelle seront mes frais?
    Idem, mais pour 600 actions?
    D’avance merci pour ta réponse.JM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *