Interview : De zéro à l’indépendance financière

J’ai le plaisir d’accueillir aujourd’hui Sovanna Sek, blogueur et investisseur boursier. Voici son histoire :

INTERVIEW -

Nicolas Bazard : Bonjour Sovanna, j’ai souhaité t’interviewer car ton histoire est passionnante et je voulais absolument la partager. Tu viens de quitter ton travail dans le BTP pour vivre de la bourse, peux-tu nous raconter ton histoire ?

Sovanna Sek : Je m’appelle Sovanna Sek. Avant de créer mon blog Investir En Actions en mars 2015, j’étais salarié entre 2008 et 2014, dans un conglomérat ayant pour activité principale, le BTP. Pour être plus précis, je travaillais dans le secteur du génie climatique (chauffage, ventilation et climatisation). En parallèle avec ma première carrière professionnelle, je me suis passionné petit à petit à la Bourse en m’intéressant à la chute de Lehman Brothers et en lisant des livres ou des sites web spécialisés sur le célèbre investisseur Warren Buffett.

Aujourd’hui, je suis autoentrepreneur avec la possibilité de faire ce qui me plait et l’ambition de faire de mon blog Investir En Actions, une référence boursière accessible à un public plus large.

NB : Qu’est-ce qui t’a poussé à quitter ton travail ? N’avais-tu pas peur de l’inconnu ?

SS : Avec lucidité, j’ai décidé de quitter mon emploi par le biais d’une rupture conventionnelle en accord avec mon employeur en septembre 2014 pour diverses raisons :

  • Le manque d’épanouissement
  • La routine via le système métro-boulot-dodo
  • Un secteur d’activité trop conservateur dans ses méthodes. Avec le temps, j’ai appris à détester l’environnement du BTP et même l’entreprise.
  • La prise de conscience qu’être salarié en CDI n’est pas le rêve absolu mais plutôt un cadeau empoisonné sur le long terme.
  • Faire ce qui me plait sans quelqu’un soit derrière mon dos.

Quant à la peur de l’inconnu, elle est passionnante. En effet, je découvre des choses surprenantes concernant ma personnalité qui m’aident à me surpasser dans mon business actuel.

NB : Depuis combien de temps es-tu investisseur boursier ?

SS : Cela fait plus de cinq ans. Avec franchise, il y a plus d’échecs que de succès mais je ne me laisse pas abattre du fait de ma vision à long terme, ma passion pour la Bourse et ma persévérance. De plus, j’ai trouvé d’autres façons de soigner mes moins-values actuelles en attendant des jours meilleurs.

NB : Avec quel capital as-tu démarré ?

SS : Mon capital de départ était de 1500 €. Par la suite, je l’ai augmenté entre 200 et 1000 € tous les deux mois. Aujourd’hui et par rapport à ma situation personnelle et professionnelle, j’ai logiquement mis la pédale douce.

NB : Quelle est ta stratégie ? Court/long terme ?

SS : Ma stratégie consiste à être en harmonie avec ma philosophie d’investissement qui est d’avoir une vision fondamentale de très long terme sur des thématiques d’avenir (réchauffement climatique, transition énergétique, nouvelle donne monétaire, vieillissement de la population, etc…). Pour cela, il faut avoir de fortes convictions, un esprit d’entrepreneur contrariant et savoir tenir le cap dans les temps durs.

Cependant, un bon investisseur doit avoir plusieurs cordes à son arc pour survivre en Bourse en diversifiant ses horizons d’investissement. Ainsi, pour le court et moyen terme, je me suis mis sérieusement à l’analyse technique qui sera réservé pour les titres européens libellés en euro dont leur activité est complexe à comprendre.

NB : Pratiques-tu l’analyse graphique ?

SS : Je la pratique actuellement en mode analyse. Si une opportunité d’achat se présente sur des titres de ma liste de surveillance, je passe aux actes en vérifiant la cohérence des signaux graphiques et techniques.

NB : Quelles sont tes performances boursières ces dernières années ?

SS : Sans avoir honte, elles sont respectivement de -16 %, -5 %, -2,5 % et -4,5 % en 2011, 2012, 2013 et 2014, sans tenir compte de la pondération des capitaux et des dividendes réinvestis. J’avoue que ma philosophie et stratégie d’investissement ne sont pas payantes à ce jour mais j’en dirai plus lorsque je dévoilerai la composition de mon portefeuille sur mon blog afin que les lecteurs comprennent ce qu’il ne faut pas faire en Bourse. Du coup, je fais le dos rond en faisant preuve de courage et ayant confiance en mes convictions fondamentales. Pour les quatre premiers mois de 2015, la performance de mon portefeuille est de 18,5 %.

Enfin, pour soigner mes moins-values conséquentes sur certains titres, j’ai diversifié mon portefeuille en étant actionnaire de blues chips puis mon patrimoine en investissant dans des SCPI fournissant des revenus passifs avec un rendement nettement supérieur à l’inflation et au taux du Livret A.

NB : Peux-tu nous présenter ton/tes blog ainsi que ton parcours sur l’internet boursier ?

SS : Mon blog Investir En Actions a pour vocation de :

  • Faire comprendre que la Bourse via le marché actions est à la portée d’un public non initié car ce n’est pas exclusivement une chasse gardée par les classes aisées et les professionnels de la finance.
  • Démontrer que la Bourse via le marché actions a sa place comme solution d’épargne pour constituer sa retraite.
  • Mettre en veilleuse les fausses idées reçues de l’opinion publique à propos de la Bourse.
  • Développer pédagogiquement l’éducation financière et économique de mes futurs lecteurs.

Quant à mon parcours sur l’internet boursier en plus de mon blog cité ci-dessus, j’ai fait mes premiers pas en créant GenY Finances, un blog à la fois financier et économique dont j’ai arrêté définitivement à partir de novembre 2014 la publication des articles. Depuis février 2013, je contribue au site web Tendance.com en écrivant des articles en particulier sur l’or qui est un actif tangible à détenir pour se parer contre diverses incertitudes.

NB : Pour finir, si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui n’y connait rien à la bourse et qui souhaiterait s’y mettre, quel serait-il ?

SS : Il y a beaucoup de choses à dire pour guider au mieux les personnes concernées par ta question. A titre personnel et avec franchise, voici quelques règles à respecter pour ne pas perdre pied en Bourse :

  • Fixez un pourcentage de plus-values et moins-values lors de vos premiers pas sur le marché actions. Par la suite avec l’expérience et la confiance, vous pourrez être un plus exigeant.
  • N’écoutez pas les conseils financiers de la presse, des médias, des analystes financiers, et même ceux des sociétés de gestion car c’est une perte de temps. En effet, quand ils vous les donnent, c’est en règle générale trop tard.
  • Comme l’alcool, investissez avec modération, c’est-à-dire la somme que vous n’avez pas besoin à moyen et long terme.
  • Ignorez les statistiques économiques qui ont un impact court termiste sur la croissance future des bénéfices des entreprises cotées en Bourse.
  • Ayez un esprit d’entrepreneur pour investir en Bourse.
  • Prenez le temps de vous former dans les meilleures conditions en lisant mon blog Investir En Actions. Et si possible, vous y abonner.

Vous pouvez voir Sovanna Sek sur son blog : Investir en actions

Un commentaire pour “Interview : De zéro à l’indépendance financière

  1. Martin dit :

    Bonjour,
    Voilà une interview intéressante! J’avoue que la bourse nous permet de gagner pas mal d’argent. Mais il faut connaitre des techniques et y travailler sérieusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *