Ichimoku Kinko Hyo : l’indicateur ultime ?

Temps de lecture estimé : 15 minutes

Ichimoku Kinko Hyo est un indicateur d’analyse technique, probablement l’un des plus complets qui existe. Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est cette méthode et comment l’utiliser.

Sommaire de l'article :

Qu’est-ce que l’indicateur Ichimoku?

Ichimoku est une collection de 5 indicateurs qui fonctionnent ensemble de manière complémentaire afin de cerner, avec très une forte probabilité, la tendance d’un marché. Il génère des signaux d’achat ou de vente. Il est utilisable pour tout type de marché : actions, indices, matières premières, devises…

Comme vous pouvez le deviner, cet indicateur est d’origine japonais : Ichimoku signifiant « d’un seul regard, en un seul coup d’oeil », Kinko « équilibre » et Hyo « statistique, courbe » en japonais. En français, Ichimoku Kinko Hyo peut donc se traduire par « équilibre d’une courbe en un coup d’oeil ».

Grâce à cet indicateur, il est possible de déceler 3 types d’information :

  • la tendance de fond (haussière ou baissière)
  • les niveaux clés (supports et résistances)
  • les signaux d’achat et de vente.

Je vais vous présenter ces trois points dans l’article qui suit. Mais tout d’abord, un peu d’historique pour mieux comprendre la philosophie de cet indicateur.

Car plus qu’un simple indicateur technique, sec et sans âme, Ichimoku est une véritable philosophie. Il nous enseigne l’art de « sentir » le marché et de prendre des décisions au bon moment.

Comment a été créé l’indicateur Ichimoku ?

Ichimoku a été développé par un journaliste japonais nommé Goichi Hosoda (1898 – 1983). Ses amis le surnommaient Ichimoku Sanjin, ce qui signifie « ce qu’un homme voit dans la montagne ».

Goichi était un homme de talent qui a passé la plupart de sa vie à étudier le marché du riz et a rapidement compris que le prix suivait certaines règles et que les réactions étaient dues à ce que l’on appelle aujourd’hui des supports et des résistances.

Il croyait fermement que le marché était le reflet de comportements humains qui pouvaient s’analyser eux-mêmes comme des mouvements cycliques autour d’un équilibre.

L’objectif de Goichi était de créer un indicateur synthétique qui lui permettrait d’analyser les graphiques le plus rapidement possible. Il débuta ses travaux juste avant la seconde guerre mondiale.

A l’époque, l’ordinateur n’existait pas. Il se fit aider par des groupes d’étudiants et passa plus de 20 ans à valider les différentes formules en couchant sur le papier, à la main,  toutes les séries satistiques.

En 1969, sa méthode étant au point, il présenta son livre au public japonais et rapidement, Ichimoku fut la méthode suivie dans toutes les salles de marché japonaises. Il publia 7 livres sur cette méthode, mélangeant technique et philosophie.

Par manque d’information et de traduction, le monde occidental ne prit connaissance de cette méthode qu’après les années 90 et la considéra longtemps comme un indicateur exotique et un peu étrange qui ne méritait que peu d’intérêt.

Aujourd’hui, beaucoup de traders occidentaux découvrent la puissance de cette méthode qui est de plus en plus utilisée.

Comment est construite la méthode ?

A première vue, la méthode Ischimoku parait compliqué à interpréter. Mais avec un peu de pratique, les choses s’éclairent rapidement. J’ai pris l’exemple de l’action Apple sur 4 mois, du 1er janvier au 30 avril 2018 comme support. Pour simplifier,  la ligne de cours se présente sous forme de ligne en blanc et non pas sous forme de bougies. Voici la représentation Ichimoku de l’action Apple au 30 avril:

Comme vous le voyez, l’indicateur Ichimoku est composée de 5 lignes de différentes couleurs pour mieux les distinguer et d’une partie colorée en vert ou en rouge, partie qui ressemble à un « nuage ».

Pour mieux les comprendre, ces 5 lignes peuvent être regroupées en 3 groupes :

  • la ligne Tenkan-Sen (en bleue) et la ligne Kijun-Sen (en rouge) qui sont des lignes de tendance
  • la Senkou Span A (en vert) et la Senkou Span B (en rouge) qui bordent la partie colorée, le nuage (Kumo en japonais)
  • la Chikou Span en vert qui est une ligne des prix retardée.

Je vais vous présenter et vous expliquer la signification de ces trois groupes de lignes.

Important: chaque ligne donne une information en elle-même. Mais le système Ichimoku fonctionne en équipe. Pour qu’une information donnée par une ligne soit opérante, elle doit absolument être validée par une ou deux informations complémentaires données par les autres lignes. Le sytème Ichimoku, et c’est cela qui fait sa force, ne peut se comprendre que de manière globale. Chaque ligne est complémentaire de l’autre. 

Les lignes de tendance

La Tenkan-Sen et la Kijun-Sen peuvent être apparentées à des moyennes mobiles même si elles s’en diffèrent par le calcul qui est très spécifique.

La ligne Tenkan-Sen

Comment est construite la ligne Tenkan-Sen?

La ligne  Tenkan-Sen est une ligne tournante sur 9 périodes. C’est la valeur moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur les 9 dernières périodes.

Tenkan = (Plus haut sur 9 périodes + Plus bas sur 9 périodes) / 2

La méthode s’applique avec les chandeliers japonais. On prend le point le plus bas atteint par une mèche sur les 9 dernières périodes et on prend également le plus haut atteint par une mèche sur les 9 dernières périodes.

Attention : le point le plus haut/bas n’est pas forcément atteint aux extrémités de la période. Le point le plus bas peut être sur la dernière bougie et le point le plus haut sur la bougie du millieu.

L’exemple de l’action Apple (au 30 avril 2018)

Au 30 avril 2018, l’action Apple cote 162.29. Pour trouver le point Tenkan correspondant, voici le calcul:

Le point le plus bas sur les 9 derniers jours : 160.68 (donné par le point le plus bas de la mèche). Le point le plus haut sur les 9 dernier jours : 179.10 (donné par le point le plus haut de la mèche).

Calcul du point Tenkan = (160,68+179,10) / 2 = 169,89

Ce point est calculé tous les jours, ce qui nous donne la courbe Tenkan

Quelle signification peut-on donner à la ligne Tenkan?

Cette ligne représente un niveau d’équilibre des prix des 9 dernières périodes. Elle mesure un mouvement à court terme (seulement 9 jours). C’est donc une ligne très changeante, très volatile.

Elle peut être interprétée de la  même manière qu’une moyenne mobile. Toutefois, il y a une différence notoire : avec une moyenne mobile, la courbe est toujours lissé, évolue sans à-coups alors que la ligne Tenkan évolue souvent par palier.

Elle a globalement un rôle de première alerte au niveau de la tendance et peut faire office de résistance ou de support lorsqu’elle est à plat (voir partie IV et V ci-dessous)

Plus l’angle de Tenkan (son inclinaison) est importante, plus la tendance à court terme est forte. Lorsqu’elle est plate, cela indique que lors des 9 dernières périodes (9 derniers chandeliers), les prix n’ont pas fait de nouveaux plus hauts ou de nouveaux plus bas.

On observe donc que la ligne Tenkan colle la plus part du temps au prix : cela est du à son calcul sur une période courte (9 périodes). Toutefois, Tenkan peut s’éloigner du prix. Cela représente une situation de déséquilibre, soit un « surachat », soit une « survente ».

Représentation de la ligne Tenkan dans la méthode Ichimoku

La ligne Tenkan est la ligne bleue.

Le point de la ligne Tenkan correspondant à la cotation du jour d’Apple est 169.89.

La ligne Tenkan d’Apple « colle » bien à la ligne des prix sur la période sauf à la fin avril où elle s’en sépare nettement: il y a une survente.

La ligne Kijun-Sen

La deuxième ligne de tendance est la ligne Kijun-Sen. Comment calculer les points de cette ligne et surtout,  comment l’interpréter?

Comment est construite la ligne Kijun?

La ligne  Kijun est une ligne standard sur 26 périodes. C’est la valeur moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur les 26 dernières périodes.

L’exemple de l’action Apple

Le point le plus bas sur les 26 derniers jours : 160.68.

Le point le plus haut sur les 26 dernier jours : 179.10.

Calcul du Point Kijun est : (160.68+179.10) / 2 = 169.89

Ce point est calculé tous les jours, ce qui nous donne la ligne Kijun.

On remarque sur cet exemple que le point Tenkan et le point Kijun sont identiques au 30 avril 2018, mais c’est une simple coïncidence car leurs modes de calcul sont différents.

Quelle signification peut-on donner à la ligne kijun?

La ligne Kijun représente un niveau d’équilibre des prix sur 26 périodes. Elle mesure un mouvement à long terme.

Comme Tekan, elle peut être interprétée comme une moyenne mobile, mais comme Tekan, elle forme souvent des paliers alors qu’une moyenne mobile est par définition lisse.

Parce qu’elle est calculée sur une période longue, la ligne Kijun peut être considérée comme une mesure de la tendance de fond : si elle est inclinée vers le haut, les prix sont à la hausse et inversement si elle est inclinée vers le bas.

Son inclinaison est une mesure de la force de la tendance. Plus elle est inclinée, plus la tendance est prononcée.

Elle peut toutefois être plate. Il est remarquable de noter que si les prix s’écartent rapidement de Kijun, la probabilité de les voir revenir rapidement « coller » à Kijun est forte. En effet, une droite Kijun plate opère comme un véritable aimant par rapport aux prix.

Représentation de la ligne Kijun dans la méthode Ichimoku

La ligne Kijun est la ligne rouge.

Le point de la ligne Kijun correspondant à la cotation du jour d’Apple est 169.89.

Sur la fin de la période étudiée, la ligne Kijun est orientée à la baisse. On peut remarquer également qu’elle évolue la plupart du temps par paliers.

Le nuage (kumo)

Je vais maintenant vous présenter le nuage, Kumo en japonais, qui est formé par deux lignes.

Le nuage est la partie noble de la méthode, c’est ce qui lui donne toute son originalité. C’est ce qui en fait sa beauté.

Le nuage joue un rôle majeur dans la lecture de la méthode Ichimoku car il permet en un seul coup d’œil d’avoir une information importante et fiable sur l’équilibre du marché, en d’autres termes sur la tendance.

Il est formé par la surface séparant la ligne Senkou A et la ligne Senkou B. Mais attention ! la particularité de ces 2 lignes est qu’elles sont projetées dans le futur

La ligne Senkou A

Comme pour les lignes de tendance, je vais vous indiquer comment elle est construite et comment on peut l’interpréter

Comment est construite la ligne Senkou A?

Le Senkou A est la moyenne de la ligne Tenkan et de la ligne Kijun projetée 26 périodes en avant, sous forme d’extension.

l’exemple d’Apple

Tenkan : 169.89. Kijun : 169.89. Construction du Senkou A = (169.89+169.89) / 2 = 169.89

Ce point est représenté sur le graphique, 26 périodes en avant. Il est calculé de nouveau tous les jours, ce qui forme une courbe. Dans l’exemple ci-dessus, comme le point Tenkan correspond au point Kijun, alors le point Senkou A qui est la moyenne des deux points précédents, est identique aux points Tenkan et au point Kijun, mais ceci est une coïncidence.

Quelle signification peut-on donner à la ligne Senkou A?

La ligne Senkou Span A peut être interprétée comme une ligne directionnelle. La moyenne entre la ligne Tenkan et la ligne Kijun indique un niveau d’équilibre des prix à moyen terme. Mais elle ne prend sa véritable signification que dans la construction du nuage que je vais vous présenter un peu plus loin.

Représentation de la ligne Senkou A dans la méthode Ichimoku

La ligne Senkou A est représentée en vert.

La ligne Senkou B

La ligne Senkou B présente certaines similarités avec les lignes de tendance. Et comme la Senkou A, elle est projetée en avant.

Comment est construite la ligne Senkou B?

Le Senkou B se calcule de la même manière que les lignes Tenkan et Kijun mais avec deux différences : en changeant la périodicité et en projetant sur 26 périodes en avant.

Pour rappel, la ligne Tenkan est la moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur 9 périodes et la ligne Kijun est la moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur 26 périodes.

On construit la ligne Senkou B de la même manière, c’est également une moyenne des plus hauts et des plus bas. Seule la périodicité change : c’est 52 périodes.

Senkou B =  moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur 52 périodes.

L’exemple d’Apple

Le point le plus bas sur les 52 derniers jours de cotation : 160,68 . Le point le plus haut sur les 52 dernier jours : 182,76.

Calcul du point Senkou B = (160.68+182.76) / 2 = 171.72

Contrairement à la ligne Tenkan et à la ligne Kijun, la ligne Senkou B est projetée 26 jours en avant (comme la Senkou A).

Quelle signification peut-on donner à la ligne Senkou B?

Le Senkou B  mesure la tendance de prix sur le long terme. C’est la moins réactive des 5 droites de la méthode Ichimoku du fait qu’un nouveau plus haut ou qu’un nouveau plus bas met du temps à se matérialiser.

Mais comme la Senkou A, cette ligne ne prend sa véritable signification que dans la construction du nuage.

Représentation de la ligne Senkou B dans la méthode Ichimoku

La ligne Senkou B est représentée en rouge. On peut remarquer qu’elle évolue par paliers, comme la ligne Kijun. Toutefois, les paliers sont encore plus prononcés que la ligne Kijun: cela s’explique par la périodicité de calcul. La ligne Kijun est calculée sur 26 périodes, alors que la ligne Senkou B est calculée sur 52 périodes.

Le nuage (kumo)

La superficie séparant la ligne Senkou A de la ligne Senkou B forme le nuage Ichimoku. Ces 2 lignes peuvent s’écarter ou se rapprocher : le nuage devient plus épais ou se rétrécit. Les 2 lignes peuvent se croiser : il se forme ce que l’on appelle un « twist » (voir ci-dessous).

De plus, les 2 lignes Senkou sont deux indicateurs qui sont projetés 26 périodes en avant. Cela signifie qu’une partie du nuage se situe devant la ligne de prix.

Comme je l’ai déjà dit, le nuage est la partie noble de la méthode Ichimoku, il en fait toute sa beauté. Il y a plusieurs manières de l’interpréter: c’est sa couleur, son épaisseur, son twist qui vont nous donner de précieuses informations

La couleur du Kumo

Le nuage est coloré en rouge lorsque la tendance est baissière (Senkou A est en-dessous de Senkou B).

Le nuage est coloré en vert lorsque la tendance est haussière (Senkou A est au-dessus de Senkou B).

Ainsi, d’un « seul coup d’oeil », grâce à la couleur, on peut voir la tendance.

Avec l’exemple d’Apple sur les 4 derniers mois, on voit une période haussière brutalement interrompu en février (les prix traversent le nuage vert de haut en bas), suivi d’une période baissière puis d’une nouvelle période haussière elle aussi brutalement interrompue en avril (les prix traversent de nouveau le nuage vert de haut en bas).

Les prix sont donc deux fois à la baisse alors que le nuage est vert, en tendance haussière. Comment expliquer ce phénomène?

D’une part parce que le nuage est projeté 26 périodes en avant: il est donc en décalage de 26 périodes (26 jours) avec la ligne des prix.

D’autre part, parce que le rôle prédictif  du nuage doit être confirmé par les autres courbes et par la position du prix par rapport au nuage, comme nous allons le voir  dans les parties suivantes.

N’oubliez pas: le système Ichimoku ne s’aborde que de manière globale!

L’épaisseur du Kumo

Plus le nuage est épais, plus la tendance est importante.

En effet, lorsque la Senkou A (calculée sur 9 et 26 périodes) s’écarte de la Senkou B (calculée sur 52 périodes), cela signifie que l’évolution à court terme s’éloigne significativement de la tendance à long terme. Quand il mincit, cela signifie qu’un changement de tendance est possible.

Le twist

Le twist est le croisement des 2 lignes qui forment le nuage et donc son changement de couleur. Il signifie qu’après une phase de tendance, cette dernière s’affaiblit.

Un twist se forme quand les prix, après une période haussière ou baissière, sont dans l’incapacité à réaliser des nouveaux bas ou des nouveaux hauts.

Le twist indique un affaiblissement de la tendance mais pas forcément un changement de tendance à venir. Les prix, dans 75% des cas, entrent en « range », c’est-à-dire dans un canal qui les emprisonnent et les empêchent, pendant un certain moment, d’évoluer significativement vers le haut ou le bas. Le marché devient donc en stagnation.

Depuis le 1er janvier 2018, le nuage Ichimoku d’Apple a connu 2 twists.

L’anticipation de la tendance

Comme la Senkou A est la moyenne de Tenkan et de Kijun projetée 26 périodes en avant et comme la Senkou B est la moyenne du plus haut et du plus bas des 52 dernières périodes projetée également 26 périodes en avant, une partie du nuage se situe devant la ligne de prix et constitue une prédiction sur la tendance.

Cette partie anticipée du nuage peut être une tendance haussière ou baissière, s’épaissir ou devenir plus mince ou même opérer un twist.

Toujours en prenant l’exemple d’Apple au 30 avril 2018, nous voyons sur le schéma ci-dessus le nuage Kumo qui s’étend 26 périodes (dans le cas présent, 26 jours de cotation) devant le jour de cotation. Ce nuage présente un twist tout à la fin, passant du vert au rouge, c’est à dire d’une tendance haussière à une tendance baissière.

La ligne Chikou Span

Cette cinquième ligne est à mon sens la plus importante du système Ichimoku. C’est grâce à elle que les décisions d’achat ou de vente sont prises.

La ligne Chikou peut être considérée comme le filtre du système Ichimoku : tout signal donné par les autres lignes devra être validé par la Chikou.

Sa construction est simple, sa signification est particulièrement importante

Comment est construite la ligne Chikou ?

Cette 5ème courbe est appelée également la lagging Span (lag signifie retard en anglais) car elle représente la ligne des prix retardée de 26 périodes. Autrement dit, elle copie la ligne des prix actuelle mais se situe 26 périodes en arrière.

Cette manipulation peut apparaître comme déroutante. Elle permet toutefois de comparer rapidement le prix actuel au prix 26 périodes plus tôt.

Quelle signification peut-on donner à la Chikou ?

Il faut être très attentif à cette ligne. Je vous le répète, c’est à mon sens la ligne la plus importante du système car c’est elle qui va confirmer ou non la tendance en cours et donc les décisions d’achat ou de vente. Elle s’analyse donc en dernier recours, une fois les autres lignes analysées.

On peut globalement l’interpréter de la manière suivante : comme la ligne Chikou  va dans la direction du prix mais 26 périodes en arrière, si elle se trouve au-dessus du prix, c’est un signal d’achat, en dessous, un signal de vente.

A noter, pour que la confirmation soit claire, la ligne Chikou doit avoir la voie libre, c’est-à-dire qu’elle doit se situer soit au-dessus du kumo et du cours, soit en-dessous du kumo et du cours.

Représentation de la ligne Chikou dans la méthode Ichimoku

La ligne Chikou est représentée en vert. C’est la réplique de la ligne de cours (en blanc) 26 périodes en arrière.

Représentation graphique

Pour appliquer la méthode Ichimoku à l’analyse de vos marchés, il faut maîtriser un logiciel d’analyse graphique. Il en existe heureusement des gratuits facilement accessibles sur le net. Il suffit alors de choisir son marché, de paramétrer simplement les couleurs et la périodicité.

Quel logiciel choisir ?

De nombreux logiciels permettent de représenter Ichimoku.

Personnellement, je vous conseille d’utiliser StockCharts.com qui est un site en anglais et qui permet de faire des analyses sur les actions américaines et les trackers, ou bien Tradingview qui est une plateforme gratuite utilisée par beaucoup de sites d’information financières comme Zonebourse ou Investing.com

Il y a également Prorealtime qui offre une version gratuite pour des cotations mises à jour chaque soir.

A noter encore Netstation de Netdania, une entreprise danoise, ou Walmaster de Waldata, une entreprise française.

Quel code couleur choisir ?

Concernant les codes couleur des 5 lignes, les plus usuelles sont les suivantes et je vous conseille de vous y tenir afin d’apprendre à distinguer les lignes rapidement, même si on peut les changer sur tous les logiciels.

  • Courbe bleue : indicateur #1 Tenkan
  • Courbe rouge : indicateur #2 Kijun
  • Courbe verte : indicateur #3 Chikou
  • Nuage rouge : Senkou B > Senkou A
  • Nuage vert : Senkou A > Senkou B
Quelles périodes choisir ?

La méthode « traditionnelle » Ichimoku repose sur 3 périodes : 9,26 et 52.

9 est la base de la construction de la ligne  Tenkan (valeur moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur les 9 dernières périodes).

26 est la base de la ligne  Kijun (valeur moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur les 26 dernières périodes). C’est également la durée de la projection en avant du nuage formé par Senkou A et Senkou B et le retard de la ligne Chikou sur la ligne de prix.

52 est la base de la  ligne Senkou B (moyenne des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur 52 périodes).

Après-guerre, ces paramètres correspondaient aux semaines boursières de 6 jours (une période = 1 jour) et à 26 jours de cotation pendant le mois. 52 représentait donc deux mois de cotation.

Aujourd’hui, les places boursières ouvrent sur 5 jours et les paramètres devraient être, pour respecter les proportions, 5, 22 (nombre de jours de cotation dans le mois) et 44 (2 mois de cotation).

Toutefois, les opérateurs sur les différentes places boursières, et en particulier celles japonaises, continuent à utiliser les paramètres initiaux.

Je ne vous conseille donc pas de les modifier pour les personnaliser : vous risquez d’être en décalage avec le consensus boursier.

Quelles unités de temps choisir ?

Ichimoku peut être utilisé avec n’importe quelle unité de temps.

Une période peut correspondre à une semaine de cotation, à une journée ou à une cotation toutes les 4 heures, toutes les 2 heures… ou même toutes les minutes. Les graphiques Ichimoku sont alors différents et leur interprétation également puisque la période de temps change.

Le choix de l’unité de temps dépend de votre disponibilité et de votre temps à consacrer au trading.

Si vous optez pour des trades à court terme, intraday, pour du scalping, l’unité de temps peut être de 1 minute et le graphique Ichimoku s’étalera sur une journée. Par contre, si vous souhaitez trader à moyen terme, l’unité de temps peut être la journée.

Il semble toutefois que la méthode Ichimoku soit plus efficace sur une unité de temps supérieure à 15 minutes et soit moins fiable sur des unités de temps plus petites.

Pour un trading à long terme, j’utilise comme période la journée de cotation, comme dans l’exemple d’Apple de cet article.

Comment comprendre la tendance de fond grâce à Ichimoku ?

Maintenant que le système Ichimoku vous a été présenté, je vais vous montrer comment il fonctionne. Le premier enseignement de la méthode Ichimoku est d’appréhender facilement et rapidement la tendance de fond du marché étudié.

Qu’est-ce qu’une tendance de fond ?

La tendance de fond est une direction que suit le prix sur une longue période. Cette tendance n’est pas le fruit du hasard mais le résultat d’un optimisme général des opérateurs sur le marché (tendance de fond haussière) soit d’un pessimisme général (tendance de fond baissière).

L’intérêt de comprendre la tendance de fond est évident : si la tendance est à la hausse, il faut acheter afin de réaliser une future plus-value, et si la tendance est à la baisse, il faut vendre afin de racheter quand le cours est plus bas. Il existe d’ailleurs un adage célèbre, celle de George Lanes : « the trend is your friend » (la tendance est votre ami).

Toutefois la difficulté vient des montées et des baisses successives des cours, qui forment des vagues et des creux au vue desquels il est parfois difficile de juger si le cours suit une tendance haussière ou baissière.

De plus, le marché peut être hésitant et dans ce cas, aucune tendance de fond claire ne se dégage. Il est donc vain de la chercher.

Comment utiliser Ichimoku pour comprendre la tendance de fond ?

Le premier enseignement de la méthode Ichimoku est de comprendre la tendance de fond afin de prédire, avec un bon degré de certitude, la montée ou la baisse des cours.

L’analyse se fait en 3 temps :

  • d’abord regarder la position du prix par rapport au nuage
  • puis regarder la position du prix par rapport à Chikou
  • enfin observer la position de Tenkan par rapport à Kijun

Rappelez-vous: l’analyse du système Ichimoku se fait de manière globale. Chaque information donnée par une ligne doit être confirmée par une ou deux autres informations.

Position du prix par rapport au nuage

C’est l’information principale concernant la tendance. Si le prix est au-dessus du nuage, alors la tendance est haussière.

A l’inverse, si le prix est en-dessous du nuage, la tendance est baissière.

On peut donc penser que quand  le prix passe au-dessus du nuage, il faut acheter et quand le prix passe en-dessous du nuage, il faut vendre. Sur le principe, c’est simple mais cette première approche est grossière et est souvent trompeuse : il faut se servir des autres indicateurs pour confirmer et renforcer ces tendances.

Position du prix par rapport à Chikou

La confirmation de la tendance s’effectue à l’aide de la position du prix par rapport à la ligne Chikou. Rappelons que cette ligne représente la ligne des prix retardée de 26 périodes et permet de comparer rapidement le prix actuel au prix 26 périodes plus tôt.

Comme Chikou va dans la direction du prix mais 26 périodes en arrière, s’il se trouve au-dessus du prix, la tendance haussière est confirmée et c’est un signal d’achat (voir signaux d’achat et de vente ci-après)

Si Chikou se trouve en-dessous du prix, la tendance baissière est confirmée et c’est un signal de vente.

D’une manière générale, la courbe Chikou doit être à l’extérieur du nuage pour confirmer clairement la tendance.

Position de Tenkan par rapport à Kijun

Le troisième indicateur à regarder pour nous confirmer dans notre analyse est la position de Tenkan par rapport à Kijun.

Pour rappel, la ligne Tenkan est composée des valeurs moyennes des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur les 9 dernières périodes et la ligne Kijun est composée des valeurs moyennes des hauts les plus hauts et des bas les plus bas sur les 26 dernières périodes.

Tenkan est un ligne tournante sur 9 périodes, assez mobile, tandis que Kijun est une ligne standard sur 26 périodes, beaucoup plus fixe.

Pour que la tendance haussière soit confirmée, il faut que Tenkan, la ligne mobile, se situe au-dessus de Kijun. Dans le cas contraire, un doute peut s’installer.

A l’inverse, pour que la tendance baissière soit confirmée, il faut que la ligne mobile Tenkan se situe en-dessous de la courbe Kijun, sinon la tendance est infirmée.

Synthèse de la tendance en tableau

Tendance haussière:

 

Tendance baissière:

A noter: Il n’y a pas de tendance lorsque le prix est dans le nuage.

Je vous conseille, surtout si vous êtes débutant, d’investir uniquement dans des situations de tendance forte. Les demi-tendances sont réservées aux personnes qui sont prêtes à prendre plus de risques.

L’exemple d’Apple

Reprenons l’exemple d’Apple: quelle est la tendance des prix au 1er mai 2018?

On peut faire les remarques suivantes:

  • Le prix, qui était en-dessous du nuage, est désormais dans le nuage
  • Chikou, qui était en-dessous du prix, est maintenant supérieur à la ligne de prix
  • Kijun était au-dessus de Tenkan mais est maintenant superposé à Tenkan

Conclusion: on passe d’une tendance baissière forte à une tendance indéterminée.

Comment trouver les niveaux-clés de résistance et de support grâce à Ichimoku ?

Qu’est-ce qu’une résistance ?

Une résistance est quelque chose qui empêche les cours de monter. A chaque fois que le cours monte, il bute contre cette résistance qui a pour caractéristique de stopper l’avancée du cours et de le faire refluer.

La résistance peut être horizontale, c’est-à-dire que les cours ne dépassent pas un montant fixe pendant un certain temps.

La résistance peut également être oblique haussière ou oblique baissière

Quand le cours « casse » la résistance, on a une accélération haussière qui modifie la tendance. Cela est d’autant plus vrai que la cassure s’accompagne d’une augmentation du volume échangé : cela rend le changement de tendance encore plus crédible.

Bien souvent, il y a un phénomène de throw-back, c’est-à-dire un retour rapide sur la résistance fraîchement cassée avant une nouvelle accélération haussière.

Qu’est-ce qu’un support ?

A l’inverse de la résistance, un support est quelque chose qui empêche le cours de descendre. A chaque fois que le cours descend, il bute contre ce support qui constitue un frein à la baisse et rebondit.

A l’instar de la résistance, le support peut être horizontal ou oblique. On considère que le support horizontal est plus fiable qu’un support pentu.

Quand le cours casse le support, on a une accélération baissière qui doit toutefois être corroborée avec une hausse des volumes pour être pleinement significative.

Comment utiliser Ichimoku pour trouver les résistances et les supports ?

De manière générale, les 5 lignes composant la méthode Ichimoku peuvent être analysées comme support ou comme résistance dès le moment où l’on observe des « plats ». Un « plat » signifie que le marché a stagné un certain moment sur un niveau de prix. A partir de ces « plats », il est possible de tirer une droite dans leur continuité et l’on observe souvent que les prix viennent buter contre ces droites quelques périodes après.

L’inconvénient est que ces lignes peuvent être très nombreuses : leurs pertinences s’en trouvent alors amoindries.

Pour hiérarchiser les lignes les plus pertinentes en termes de support ou de résistance, le classement est celui-ci:

  • indicateur principal: le nuage (kumo)
  • indicateurs secondaires: kijun et Chikou

Le nuage (kumo) fait office principal de support ou de résistance

Le kumo est la partie comprise entre les lignes Senkou A et Senkou B. Pour rappel, la ligne Senkou A est la moyenne de Tenkan et de Kijun projeté 26 périodes en avant et la ligne Senkou B est la moyenne du plus haut et du plus bas des 52 dernières périodes, projetée 26 périodes en avant.

Les plats de la Senkou A représentent des supports si le prix est au-dessus du nuage et qu’on est dans une tendance haussière.

l’inverse, les plats de la Senkou B représentent une résistance si le prix est en dessous du nuage (tendance baissière).

Toutefois, la Senkou B a une périodicité plus importante que la Senkou A et offre donc une plus grande pertinence dans la recherche de support et de résistance car elle est bien plus difficile à traverser que la Senkou A.

Les lignes Kijun et Chikou sont des indicateurs secondaires de support et de résistance

La ligne Kijun et Chikou sont des lignes de tendance sur 26 périodes. Elles évoluent par palier contrairement à une moyenne mobile qui est lissée dans le temps.

Une Kijun plate et longue signifie que le marché a cessé de faire des plus hauts et des plus bas sur une certaine période.

Une Chikou plate signifie que les prix de clôture ont stagné pendant une certain période.

Il est à noter que les différents points de la ligne Kijun représentent la moitié de la distance entre le plus haut et le plus bas des 26 dernières bougies, ce qui correspond au niveau 50% de Fibonacci pour les 26 dernières bougies. Ce constat peut donc aider à apprécier le niveau d’une correction.

Pour finir, un mot sur la ligne Tenkan. C’est une ligne très mobile, très volatile, sur une période 3 fois plus petite que la Kijun. Elle peut donc difficilement servir d’indicateur de support ou de résistance.

L’exemple d’Apple

J’ai tracé en blanc les lignes de résistance de l’action Apple dans le prolongement des plats de Senkou ASenkou B et des lignes Kijun. La ligne Chikou n’a pas formé de plats depuis le début de l’année.

On voit que le cours a traversé 3 résistances fortes: d’abord une résistance formée par Senkou A, puis 2 lignes de résistance formées par la ligne Senkou B. Cette dernière ligne est formée sur 52 périodes et forment généralement des résistances fortes.

Comme nous l’avons indiqué plus haut, le franchissement de la résistance Senkou B indique une future hausse du cours de l’action Apple.  Ceci est-il confirmé par les autres lignes? N’oublions jamais que le système Ichimoku est un système global et que chaque information donnée par une ligne doit être confirmée par les informations données par d’autres lignes.

Passons donc maintenant à la partie la plus intéressante mais aussi la plus délicate d’Ichimoku: quand faut-il acheter? quand faut-il vendre?

Comment déceler les signaux d’achat et de vente grâce à Ichimoku ?

La méthode Ichimoku est un outil puissant pour savoir à quel moment il faut vendre ou acheter, selon la tendance est haussière ou baissière. Ces signaux sont détectés principalement par les informations suivantes:

  • croisement de Tenkan et de Kijun.
  • position du croisement par rapport au nuage
  • position de Chikou par rapport au prix

Les différentes lignes de la méthode Ichimoku fonctionnent en équipe. Elles offrent un faisceau de preuves qui viennent former votre intime conviction. Elles doivent s’accorder pour prendre position.

Signaux principaux d’achat

Un signal d’achat est émis lorsque la Tenkan croise par en bas la Kijun.

En effet, la Tenkan est une ligne de signal, construite sur 9 périodes, une ligne très volatile. Si cette ligne est orientée vers le haut, la tendance est à la hausse.

Lorsque Tenkan croise Kijun, cela renforce l’information de hausse puisque la « moyenne » sur 9 périodes est plus élevée que la « moyenne » sur 26 périodes.

D’autre part, si ce croisement haussier se situe au-dessus du nuage, le signal se renforce, car l’on sait que lorsque le prix est au-dessus du nuage, la tendance est à la hausse. S’il est dans le nuage, c’est un signal moyen, et en-dessous du nuage, un signal faible.

Enfin, cela est confirmé lorsque la Chikou est située au-dessus des cours (ou en voie de traverser la courbe du prix du bas vers le haut). La Chikou est cette fameuse ligne qui réplique la courbe des prix mais avec 26 périodes de retard. Dans cette situation, la Chikou renforce le signal d’achat.

Signaux principaux de vente

Les signaux de vente sont indiqués selon la même méthode.

Un signal de vente est émis lorsque Tenkan croise par le haut Kijun.

Si ce croisement baissier s’effectue en-dessous du nuage, le signal est fort, dans le nuage, le signal est moyen, au-dessus du nuage, le signal est faible.

De plus, lorsque Chikou est située en-dessous des cours (ou en voie de traverser les prix du haut vers le bas), le signal de vente est plus important.

Signaux secondaires de vente ou d’achat

D’autres signaux d’achat peuvent être détectés mais l’imprécision est plus grande. Je ne vous les conseille donc pas.

Par exemple, quand le nuage fait un twist, il y a un changement de tendance. On pourrait donc penser que c’est une opportunité d’achat quand le nuage passe du rouge (tendance baissière, Senkou A < Senkou B) au vert (tendance haussière, Senkou A > Senkou B) et réciproquement.

Toutefois, c’est un signal faible : un twist peut être suivi d’un autre twist. Et dans 75% des cas, les prix entrent dans une zone d’incertitude, en « range ». Ce signal doit être absolument confirmé par d’autres informations.

Un autre signal peut être donné quand la courbe des prix, après avoir buté sur une résistance, casse cette résistance. Ce peut être le signe d’une future montée des prix et donc un signal d’achat.

Réciproquement, quand un support est franchi, un signal de vente peut être donné.

Toutefois, cette méthode suppose que les résistances et les supports ont été parfaitement identifiés.

L’exemple d’Apple

Reprenons l’exemple d’Apple. Vous avez ci-dessus la représentation Ichimoku de l’action Apple au 2 mai 2018. Faut-il acheter ou faut-il vendre? La ligne des prix est en noir, Tenkan en bleu, Kijun en rouge et Chikou en vert.

1ère question: Tenkan croise-t-elle Kijun? Non, car au 2 mai, ces deux droites sont confondues. Toutefois, la ligne Tenkan s’écarte de la ligne Kijun vers la bas et semble remonter. Peut-être un futur croisement par le bas? En tout cas, il n’y a actuellement pas de signe d’achat.

2ème question: le croisement s’est-il fait au-dessus du nuage? Non, car les deux droites se situent à l’intérieur du nuage.

3ème question: comment se situe Chikou par rapport au prix? Elle se situe au-dessus des prix, ce qui peut être interpréter comme un signal d’achat.

Conclusion: il y a 2 signaux d’achat (le franchissement de la résistance Chikou B, on l’a vu dans la partie précédente, et la situation de Chikou au-dessus du prix) mais 2 signaux d’achat sont absents (croisement de Tenkan et de Kijun par le bas et croisement au-dessus du nuage).

L’investisseur prudent ne doit pas acheter et attendre encore que la tendance haussière soit confirmée avec des prix se situant au-dessus du nuage.

Comment analyser rapidement un marché avec Ichimoku?

Vous avez maintenant les clés en mains pour piloter ce formidable instrument d’analyse des marchés qu’est la méthode Ichimoku.

Pour gagner du temps et voir la situation d’un seul coup d’œil, la méthode est la suivante :

Etape 1

Regardez le kumo pour déceler l’humeur du marché

Si le cours est au-dessus du Kumo, la tendance est à la hausse. Si le cours est en-dessous, la tendance est à la baisse

Etape 2

Décelez les lignes de résistance ou de support

L’observation des plats des lignes Senkou B, Kijun et Chikou indique si les prix vont continuer à évoluer dans la tendance ou buter sur des résistances ou des supports.

Etape 3

Repérez les croisements de Tekan et de Kijun

Ce croisement est comme une lumière qui s’allume et qui attire votre attention sur un trade possible.

Etape 4

Le plus important ! Observez la ligne Chikou pour prendre vos décisions d’achat et de vente. C’est elle qui va vous faire passer à l’action en confirmant votre diagnostic. Elle vous apprend la patience.

Conclusion

L’indicateur Ichimoku est certainement l’indicateur le plus complet car il donne plusieurs signaux en terme de tendance, de support et de résistance.

De prime abord, il parait compliqué à utiliser avec ses 5 lignes qui se croisent. Avec un peu de recul, l’analyse technique n’est pas si difficile à réaliser si vous suivez les quelques instructions que je vous ai données dans l’article.

Le pouvoir du nuage et de la ligne Chikou vous donnent des certitudes qui vont vous tranquilliser dans votre trading . Le nuage est l’impression rapide d’ensemble et la ligne Chikou la confirmation nécessaire de vos décisions.

Sur un horizon d’investissement à long terme, il faut savoir que la patience et la discipline sont deux qualités essentielles. Avec la méthode Ichimoku, vous passerez certainement plus de temps à analyser qu’à trader.

Le seul risque avec cette méthode est d’entrer avec retard dans la tendance, mais les chances d’avoir des trades gagnants sont très élevées !

Un commentaire pour “Ichimoku Kinko Hyo : l’indicateur ultime ?

  1. ben dit :

    salut, merci pour ce super, j’aimerais savoir en autre si il existe un parametrage specifique lié au cryptomonnaies puisque celle-ci sont plus volatiles. j’opere principalement sur tradingview

    Merci par avance pour article tres tres instructif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *