Comment choisir le bon courtier pour investir en bourse ?

Dans cet article, je vais vous montrer comment choisir le bon courtier pour investir en bourse et celui que je recommande :

Pour investir en bourse, il est obligatoire de passer par un courtier, c’est-à-dire une personne qui gère un compte-titres,  qui recueille les ordres de bourse et qui les transmette aux marchés financiers. C’est une activité réglementée par l’AMF (autorité des marchés financiers).

Pour passer un ordre en bourse, deux possibilités sont offertes : s’adresser à son banquier traditionnel ou à un courtier en ligne.

Pourquoi il faut éviter de passer par une banque traditionnelle

La solution de facilité est d’aller voir son banquier : celui-ci ouvre un compte-titres et recueille les ordres. Mais lui-même doit passer par un courtier en bourse. Au total, les frais sont élevés car ces deux intermédiaires prélèvent des commissions. L’AMF, dans sa lettre de l’Observatoire de l’épargne d’octobre 2016 compare les tarifs des réseaux bancaires et ceux des courtiers en ligne : passer un ordre en bourse par l’intermédiaire de son banquier coûte 3 fois plus cher que par l’intermédiaire d’un courtier en ligne.

Passer par un courtier en ligne devient donc incontournable pour gérer les frais au plus juste. Commander par internet permet une transaction de chez soi, à tout moment de la journée, de manière confortable, dynamique et rapide.

Toutefois le choix judicieux d’un courtier en ligne n’est pas évident compte-tenu des tarifs et des services proposés. Et le premier frein est certainement la méfiance que peut inspirer le courtier en ligne, inconnu, physiquement loin de l’investisseur.

Quels sont les meilleurs courtiers ?

En effet, confier son épargne à une société de courtage nécessite de faire confiance. Il faut choisir un courtier avec une certaine notoriété pour offrir de la sécurité aux dépôts. Le risque est d’autant plus grand que les transactions s’effectuent anonymement par internet. En effet, les sites de trading illégaux se sont  multipliés. Le parquet de Paris estime qu’ils ont fait perdre 4.5 milliards d’euros aux épargnants français. Il n’est donc pas question d’opter pour un petit courtier exotique.

Quels sont les plus grands courtiers en termes en nombre de clients et en termes de parts de marché pour les ordres passés ?

Meilleur courtier : classement par nombre de client en France

Les 3 courtiers en ligne qui arrivent en tête sont Boursorama Banque, Bourse direct et Fortuneo. Ce sont les 3 plus importants courtiers en ligne en termes de nombre de clients.

Des banques comme le Crédit agricole, BNP Paribas et LCL ont beaucoup de clients qui les utilisent comme courtier principal. Toutefois, ce sont des banques et non pas des courtiers en ligne : les frais pratiqués sont très élevés.

Meilleur courtier : classement par nombre d’ordres passés par les courtiers en ligne en France (en 2015)

1Bourse Direct4,7 millions
2Boursorama Banque3,4 millions
3Binck1,2 millions
4Degiro1 million
5Fortuneo1 million
6BforBankmillion

Nombre d’ordres passés par Interactive Brokers dans le monde

Interactive Brokers 250 millions

Ce 2ème classement sélectionne les courtiers en bourse selon le nombre d’ordres exécutés. Nous retrouvons les 3 courtiers précédents, Boursorama, Bourse direct et Fortuneo ainsi que Binck et un nouvel intervenant fait son apparition : Degiro, qui se classe en 4ème position. Certes, celui-ci a moins de clients que les courtiers précédents mais ses clients sont très actifs puisqu’il exécute 1 million d’ordres au total.

Aux 6 courtiers sélectionnés, nous ajoutons Interactive Brokers. C’est le courtier américain, le plus important du monde. La grande majorité des banques, des investisseurs institutionnels, des hedge funds ont un compte chez Interactive Brokers. Il est d’ailleurs coté en bourse sur le NASDAQ.

Comment faire confiance à un grand courtier ? 

Les 6 courtiers en ligne sélectionnés sont-ils solides financièrement ? Offrent-ils de bonnes garanties pour l’épargnant en cas de faillite ? Une première réponse provient de leur agrément par l’AMF.  En effet, tout établissement financier qui reçoit un agrément de l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en France devient alors adhérent au Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR). En cas de faillite des courtiers, ce fonds indemnise les porteurs de titres jusqu’à 70 000 €

Adhésion au Fonds de Garantie Solidité Financière

1Bourse Directoui
2Boursorama Banqueoui
3Binckoui
4Degirooui
5Fortuneooui
6BforBankoui

Tous les courtiers ayant leur siège en France sont adhérents au FGSF. Binck Banque et Degiro sont des courtiers hollandais, ils ont leur siège social en Hollande et ne sont pas assujettis au droit français. Ils sont toutefois enregistré au FGSF.

Degiro annonce que les avoirs des investisseurs n’entrent pas dans le bilan de Degiro BV (la maison mère) et ne peuvent donc pas servir à compenser d’éventuelles pertes d’exploitation de cette dernière.

Une seconde réponse quant à la confiance que les courtiers en ligne peuvent inspirer, est leur structure financière. Les courtiers en ligne sont bien souvent des filiales de groupes plus importants, ce qui constitue un gage de solidité.

Courtiers en ligne et Maison-mère

COURTIER EN LIGNEMAISON MERE
Bourse DirectVIEL & CIE
Boursorama BanqueSOCIETE GENERALE
BinckBINCKBANK
DegiroDEGIRO B.V
FortuneoCREDIT MUTUEL ARKEA
BforBankCREDIT AGRICOLE

Viel & Cie est une société d’investissement cotée en France qui possède 76% de Bourse direct et 40% de Swiss Life Banque privée. Son chiffre d’affaires est de 770 millions € en 2016 pour des capitaux propres de 452 millions €.

Binck.fr est la filiale du groupe néerlandais Binckbank, courtier hollandais leader aux Pays-bas et en Belgique, coté à la bourse Euronext. Son chiffre d’affaires et de 69 millions € pour des fonds propres de 466 millions €.n conclusion, on peut faire confiance aux 6 brokers sélectionnés. Quant à Interactive Brokers, il est coté en bourse, ce qui est l’assurance d’une bonne assise financière. Les comptes de ses clients sont répartis au sein de plusieurs banques pour une sécurité accrue des fonds.

Mieux connaître les grands courtiers en ligne français

  • Bourse direct

C’est le numéro un du marché. Créé en 1996, c’est le premier coutier en bourse avec  4,7 millions de transactions en 2016. Il a développé son activité car il n’était que 3ème en 2014 avec 10% de parts de marché.

C’est une filiale de Viel & Cie, société spécialisée dans l’intermédiation en ligne. Il n’y a pas d’activité bancaire ou d’assurances, contrairement à Boursorama et  Fortunéo.

La stratégie de Bourse direct est d’attirer les petits investisseurs avec des tarifs avantageux (moins d’un euro l’ordre de bourse pour des montants inférieurs à 500€). Il n’y a pas de frais cachés : pas de droit de garde, pas d’abonnement, pas de frais de tenue de compte, pas de minimum d’ordres à passer dans le mois.

Les services sont complets : achat actions françaises et étrangères, accès au Forex, aux CFD. Accès à des formations et des informations gratuites. Une application mobile existe pour gérer son portefeuille à tout moment. 4 agences existent à Paris, Lille, Lyon et Toulouse pour rencontrer physiquement des chargés de clientèle.

Le seul inconvénient est l’accès à l’outil d’analyse graphique payant et à la refonte de la grille tarifaire en mars 2016 qui a conduit à une hausse du prix de certains ordres intermédiaires.

Le rapport prix / qualité est intéressant même si Bourse Direct n’est pas le moins cher : la dernière enquête Investment trends indique le meilleur taux de satisfaction des clients. Elu service client de l’année, catégorie bourse en ligne, en 2015,2016 et 2017

  • Boursorama

C’est le pionnier de la bourse sur internet. 2ème courtier en bourse en 2016 (3.4 millions de transactions) alors qu’il était classé 1er en 2014 avec 20% de parts de marché, c’est un courtier qui perd du terrain.

Créé en 1995, Boursorama est une filiale de la société générale. Son activité est double : banque en ligne et courtier en ligne.

Sa stratégie est de segmenter son offre avec 4 formules offertes : formule découverte avec un tarif de 1.99 € par transaction jusqu’à 500 €, formule classic pour des ordres inférieurs à 3500 €, formule trader pour des ordres supérieurs à 3500€ et formule ultimate trader avec un minimum de 30 transactions par mois.

Les services sont complets : achat actions françaises et étrangères, achat de produits dérivés et structurés (trackers, warrants, options, futures…). Une application mobile (iphone et androïd) est existante pour la gestion du portefeuille. Par contre l’analyse chartiste est payante.

Boursorama est beaucoup plus cher que Bourse direct. De plus, des frais d’abonnement de 5.95 € par mois s’appliquent si aucun ordre n’est exécuté dans le mois (sauf pour la formule découverte).

  • Fortuneo

Classé 5ème avec moins de 1million de transactions. Il était classé 3ème avec 13% de parts de marché en 2014.

Créé en 2000, Fortunéo appartient au groupe Crédit Mutuel Arkéa depuis 2006. Son activité est double :  banque en ligne et courtier en ligne.

Il existe 4 offres différentes : une offre optimum pour petits investisseurs avec des ordres de faible montant et également des offres en direction d’investisseurs actifs, au minimum 30 ordres par mois (formules trader actif), ou au minimum 100 ordres par mois (formule trader 100 ordres). Dans ce dernier cas, l’ordre est facturé 6.50 € si son montant est inférieur à 100000€.

Elu service client de l’année 2017, c’est un courtier qui est régulièrement plébiscité dans les enquêtes d’opinion.

Les services sont complets : achat actions françaises et étrangères (la plateforme Live Trader permet de suivre et de traiter les valeurs et indices NYSE Euronext), outil d’analyse de trading et d’analyse technique gratuits, application pour mobile, possibilité d’investir dans de nombreux OPCVM sans frais, par contre, impossibilité d’opérer sur le MONEP

  • BforBank

Créé en 2009, c’est la banque en ligne du Crédit Agricole. Son activité est double : banque en ligne et courtier en ligne.

Le Crédit agricole a imaginé cette banque pour une offre d’épargne haut de gamme. Depuis 2015,  les services bancaires sont complets avec une offre de banque orientée clientèle haut de gamme. BforBank a été élu meilleur service client dans la catégorie « banque en ligne » en 2014, 2015 et 2016.

Quant aux services boursiers, la stratégie de BforBank est dans le prolongement de l’offre d’épargne haut de gamme pour des investisseurs actifs et indépendants.

Les nouveaux courtiers étrangers

  • Binck

Binck, créée en France en 2008, est une filiale du groupe hollandais BinckBank (classé parmi les 5 plus importants courtiers européens, coté à la bourse d’Amsterdam). C’est le premier courtier hollandais et belge. Grâce à de fortes dépenses en publicité et marketing, il a ouvert 50 000 comptes en France et se classe 3ème coutier en ligne sur ce marché avec 1.2 millions de transactions par an.

Bink.fr se veut « la banque de tous les investisseurs ». Il s’adresse aux investisseurs à la recherche de solutions d’investissement patrimoniales et d’accompagnement et non plus aux seuls investisseurs 100% autonomes. La cible est clairement patrimoniale avec plus de produits d’investissement et plus de services. Par exemple, des solutions d’investissement automatisés sont proposés en fonction du profil du client.

Les services sont performants : investissement sur 21 bourses mondiales, plateforme de trading en ligne performance (Pro Trader), accès gratuit à des outils d’aide à la décision, à des analyses techniques, à des formations boursières. Toutefois, l’accès au FOREX et aux CFD n’est pas possible.

  • Degiro

Degiro est un broker hollandais créé en 2008 par d’anciens de chez Binck. Initialement orienté vers les professionnels, il s’est lancé sur le marché des particuliers depuis 2014. Il possède 70 collaborateurs  et 173000 comptes clients particuliers en Europe au 1er trimestre 2017. Sa part de marché en nombre de transactions était de 8% fin 2016, ce qui le place à la 4ème place. Il est en forte croissance puisque le nombre d’ordres passés est en augmentation de 74% sur un an (il a doublé sur le seul marché français).

Sa stratégie est clairement une stratégie de domination par les coûts. Grâce à ses importants volumes de transactions, DEGIRO propose des tarifs très bas. Il se veut le FREE du courtage en ligne. Il attire beaucoup de clients de Binck.fr et de Bourse direct.

L’investissement est possible sur 100 places mondiales sur les actions, les options et des produits dérivés. Les services d’accompagnement ne sont pas pas très développés même si DEGIRO va lancer prochainement une gamme d’outils pédagogiques et un fil d’actualité.

L’inconvénient principal est l’ouverture d’un compte-titres au pays-bas. Il faut donc faire une déclaration au fisc français de ce compte détenu à l’étranger. DEGIRO ne délivre donc pas d’IFU. D’autre part, DEGIRO promet la commercialisation d’une offre PEA depuis plus de 2 ans mais le lancement est sans cesse retardé.

  • Interactive Brokers

Interactive Brokers existe depuis 40 ans. C’ est une société de courtage américaine créée en 1977 et cotée en bourse au Nasdaq depuis 2007. Cette société compte 850 employés et possède des filiales dans 9 pays. C’est le précurseur en termes de technologie d’investissement en bourse : ainsi en 1983, l’entreprise crée le premier ordinateur portable pour faire du trading alors que les courtiers concurrents utilisaient des feuilles de calcul mis à jour 2 fois dans la journée.

Interactive Brokers offre la plus large palette de marchés et de produits. Sa plateforme est utilisée par les traders professionnels, les investisseurs institutionnels et les établissements financiers à travers le monde. Elle est ouverte également aux particuliers. Les frais et les commissions sont les plus bas du marché pour des gros volumes traités. Le choix se porte sur un montant forfaitaire ou sur une tarification dégressive en fonction du volume.

Ce broker reçoit chaque année de nombreuses récompenses : il est en tête du classement Barron’S du meilleur courtier en ligne pour la 7ème année consécutive en 2017.

La contrepartie de ce tous ces services haut de gamme est un dépôt initial de 10000 $ minimum et la maîtrise de l’anglais pour maîtriser les informations et la plateforme.

Comparer les tarifs des courtiers en ligne

Les frais de courtage sont une composante essentielle du rendement d’un portefeuille. Trop élevés, ils peuvent nuire à la performance de leurs rendements. Or comparer les frais de courtage relève bien souvent du parcours du combattant, certains courtiers proposent des tarifs différents selon le nombre d’ordres exécutés, d’autres selon des formules à choisir ou selon le canal.

Le comparatif ci-après porte sur des ordres de différentes tailles sur le marché Euronext et celui de New York (NYSE et Nasdaq).

Comparatif du coût d’un ordre sur Euronext

 

 250 €1 000€10 000€
1DeGiro 

0.35 €

 

0.65 €

 

4.25 €

2Bourse Direct 

0.99 €

 

1.90 €

 

9 €

3Fortuneo (Offre Optimum) 

1.95 €

 

3.90 €

 

20 €

4Boursorama Banque (Offre découverte/classique) 

1.99€ :

offre découverte

 

5.50€ offre classique

 

 

48 €

5Binck (Tarif classique) 

2.50 €

 

2.50 €

 

10 €

6BforBank 

2.50 €

 

2.50 €

 

13  €

7Interactive Brokers 

4 €

 

4 €

 

8 €

Sans contestation possible, le courtier le moins cher est DEGIRO. Pour un ordre de 250 € sur la bourse Euronext, les frais ne sont que de 0.35 € alors que son concurrent le plus proche est presque au triple (Bourse direct), sans parler de BforBank ou de Binck.fr qui facturent l’ordre à 2.50 €. Pour les ordres plus importants, Binck.fr est mieux placé. Il est à noter que Bourse direct a remonté certains tarifs fin 2016.

Interactive Brokers est le moins bien placé. Par contre, si la tarification en fonction des volumes est choisie, pour un volume de transactions de 1 million par mois, les frais sont de 0.08% soit 0.20 € pour un ordre de 250 €, ou 8 € pour un ordre de 10000 €. Et encore moins pour des volumes plus importants.

Comparatif du coût d’un ordre sur NYSE

 250 €1 000 €10 000 €
1Interactive Brokers1$ (ou 0,005$/actions)
2Degiro0,50€ + 0,004$/actions
3Binck 

5.25 €

 

6 €

 

15 €

4Bourse direct 

8.50 €

 

8.50 €

 

8.50 €

5Bfor Bank 

18 €

 

18 €

 

23.29 €

6Boursorama Banque 

23.85 €

 

23.85 €

 

23.85 €

7Fortuneo 

50 €

 

50 €

50 €

Il en est de même pour les ordres passés sur le marché new-yorkais, Degiro arrive largement en tête, suivi par l’américain Interactive Brokers. Pour un ordre de 250 €, la tarification n’est que de 0.50 € contre 5.25 € pour Binck.fr ou 50 € pour Fortuneo, ce qui constitue une économie très appréciable pour l’investisseur qui souhaite aller sur le Nasdaq.

Comparer les produits et l’accès aux marchés 

Si le critère du tarif reste essentiel dans le choix du courtier en ligne, le second critère est le nombre de produits d’investissement proposés par le courtier. En effet, l’investissement boursier ne se résume pas seulement aux actions et aux OPCVM. Il existe aujourd’hui une panoplie de produits dérivés accessibles aux non professionnels qui permettent d’élargir la palette d’instruments financiers et d’avoir accès à d’autres marchés financiers jusqu’ici réservés à des professionnels.

Produits de placement disponibles

Accès aux marchés et PEA / PEA-PME  Tous les courtiers en ligne, sauf Bink.fr et BforBank, ont une gamme complète de produits de placement, allant des plus classiques comme les SICAV et FCP aux plus sophistiqués comme les futures. Interactive Brokers négocie plus de la moitié des futures dans le monde. BforBank ne propose ni CFD, ni turbo, ni futures, ce qui restreint fortement l’investissement intra-day.

PEA/PEA-PMEAccès marchés étrangers
1 Interactive Brokersnon100 marchés dans 24 pays
2 Degironon19 Europe + 5 EU + tel pour autres
3 Binckoui19 Europe + 2 EU + tel pour autres
4Bfor Bankoui15 Europe + 2 EU + tel pour autres
5Bourse Directoui9 Europe + 2 EU + tel pour autres
6 Boursorama Banqueoui9 Europe + 2 EU + tel pour autres
7 Fortuneooui3 Europe + tel pour autres

Interactive Brokers et Degiro se distinguent du panel car ils  proposent l’accès le plus large aux bourses étrangères par leur plateforme. Pour les autres courtiers, il faut téléphoner pour avoir accès à certaines places, ce qui entraine des frais supplémentaires.

Le PEA n’est pas encore disponible chez IB et Degiro même s’il est annoncé depuis quelques temps par ce dernier.

Comparer les services 

Un troisième critère de comparaison est les services apportés aux clients : le support téléphonique est-il accessible le soir et le samedi ? Existe-t-il une application mobile ? La plateforme de trading est-elle performante ? Le courtier propose-t-il des formations, gratuites ou payantes ?

La relation client

 Support téléphoniqueAgences en ville
1 Bourse DirectL-V : 9h – 20h

S : 11h – 15h

4
2Boursorama BanqueL-V : 8h – 22h

S : 8h45 – 16h30

non
2BinckL-V : 8h – 22h

S : 10h-13h 14h-17h

non
2FortuneoL-V : 8h30 – 20h

S : 9h – 18h

non
2Bfor BankL-V : 8h – 21h

S : 9h – 18h

non
2Interactive BrokersL-V : 8h – 18hnon
2DeGiroL-V : 8h – 22hnon

Concernant ce type de service, Bourse direct est plus performant que ses concurrents : c’est le seul à posséder 4 agences en à Paris, Lyon, Toulouse et Lille dans lesquelles on peut rencontrer des chargés de clientèle sur rendez-vous. C’est également le seul courtier à proposer des formations gratuites et des séances de coaching (payantes)

A noter qu’Interactive Brokers et Degiro sont les seuls courtiers à ne pas proposer de support téléphonique le samedi. Le service client d’Interactive Brokers est en anglais mais pour celui qui maîtrise bien cette langue, une académie de formations multiples est accessible.

Conclusion : quels sont les courtiers que je recommande ?

Fortuneo, Boursorama et BforBank ont le même profil : adossés à des groupes bancaires, ce ne sont pas des « pure players » (ils combinent activité bancaire et activité de courtage). Leurs offres bancaires sont de qualité (prêts immobiliers, PEL, CEL, carte Visa Premier sans domiciliation de revenus…). Par contre, le courtage en bourse n’est clairement pas leur priorité avec des tarifs deux fois plus élevés que Bourse direct. Fortuneo et Boursorama ont d’ailleurs perdu des parts de marché sur les 3 dernières années.

Binck propose des tarifs légèrement plus élevés que ses concurrents DEGIRO et Bourse Direct. Mais il possède d’excellents outils de gestion pour gérer les ordres. La plateforme en ligne est performante et peut devenir une mini salle de marchés personnalisée.

Bourse direct propose une offre complète à des tarifs compétitifs, surtout pour les petits investisseurs.  Il a été élu meilleur courtier en ligne en 2016 grâce à son service client par Investments Trends, organisme de recherche dans le domaine. Contrairement à DEGIRO, il possède 4 agences en France (Paris, Lyon, Lille et Toulouse) où l’on peut rencontrer des conseillers et profiter de formations d’initiation à la bourse. Ses services sont les plus performants des 6 courtiers.

DEGIRO est à ce jour le moins cher du marché. Il possède toutefois les inconvénients de l’ultra low cost : c’est une société hollandaise sans bureau à Paris (mais des conseillers francophones à disposition la semaine de 8h à 22h), pas de délivrance d’IFU, pas de PEA ce qui est un inconvénient si l’on veut investir sur la bourse parisienne.

Interactive Brokers est le leader mondial, sa plateforme est utilisés par les professionnels et permet le plus large accès aux produits et aux marchés. Sa tarification devient compétitive pour des portefeuilles importants. Toutefois, le montant minimum du portefeuille est de 10 000 € et la maîtrise de l’anglais est nécessaire. Une solution simple est offerte en France par l’association de la fameuse plateforme Prorealtime et d’Interactive Brokers : le dépôt initial est réduit 5 000 $ et les informations sont en français.

Il est à noter l’apparition prochaine de DEZIRO, un courtier 100% gratuit pour les actions (le financement proviendra de la publicité sur le site), sans conseils, sans publicité.

5 comments on “Comment choisir le bon courtier pour investir en bourse ?

  1. farid dit :

    très intéressant, merci beaucoup explication claire et net .

  2. jack dit :

    à LIRE , extraordinaire , très bien expliqué, je comprends pourquoi maintenant j’ai un peu perdu de l’argent dans le passé et que cela m’a refroidit de faire la bourse !
    – Mr Bazar grace à vous je vois plus clair et j’avance avec précautions MAIS avec certitude vous etes un bon dans la chose, et je suis vos conseils pas à pas ,
    -travail magnifique d’information , vos conseils sont sincères,
    – je vous salue avec respect mon Commandant , MERCI Jack

  3. Sly dit :

    Je n’ai pas de compte chez Degiro mais ils disent dans leur FAQ qu’il délivre un rapport annuel complet des transaction, ce n’est pas la meme chose que l’IFU?
    Est ce compliqué de remplir la déclaration fiscale?
    Merci à toi pour tes explications claires

    • La seule différence avec un courtier français c’est que le total des plus-values sera déjà remplie sur ta déclaration. Avec Binck, tu dois inscrire les chiffres manuellement. Voilà pour la différence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *